Hervé Pillaud, un « ageekulteur » au Conseil national du numérique

Très investi dans la transformation digitale du secteur agricole, l'éleveur vendéen Hervé Pillaud est le premier agriculteur nommé au Conseil national du numérique. Quel objectif s'est-il fixé au sein de cette nouvelle mandature du Conseil national du numérique ? Quels sont les grands enjeux du numérique dans l'agriculture française ? Ce passionné du digital, choisi pour son implication dans le développement du numérique des milieux ruraux, nous a accordé un entretien.

Cet organe fondé en 2011 est composé de 30 membres élus pour une durée de deux ans. Il a pour mission d'étudier les questions relatives au numérique, en particulier les enjeux et les perspectives de la transition numérique de la société, de l'économie, des organisations, de l'action publique et des territoires.

Qu'est-ce que le Conseil national du numérique ?

Le Conseil national du numérique est chargé d'étudier les questions relatives au numérique, en particulier les enjeux et les perspectives de la transition numérique de la société, de l'économie, des organisations, de l'action publique et des territoires. Il est placé auprès du secrétaire d'État chargé du numérique et ses statuts ont été modifiés par décret du 8 décembre 2017.

Ses membres sont nommés par un arrêté du secrétaire d'État chargé du numérique pour une durée de deux ans. Ils peuvent s’appuyer sur un secrétariat général composé d’une dizaine de permanents.