En Ardèche, la force du collectif
19/01/2015
Au cœur de l’Ardèche verte, sur les flancs de la vallée du Rhône, un groupe d’agriculteurs travaillent en collectivité depuis quelques années. Pour répondre à un appel à projet lancé par l’Agence de l’Eau, sur le thème de la réduction des pesticides, 52 exploitants et un conseiller privé ont monté un groupement d’intérêt économique.
 

Au cœur de l’Ardèche verte, sur les flancs de la vallée du Rhône, un groupe d’agriculteurs travaillent en collectivité depuis quelques années. 52 exploitants et un conseillé privé ont monté un GIE : Groupement d’Intérêt Économique.

Regroupant des exploitations d’orientations différentes (polyculture-élevage, arboriculture, viticulture), ce groupe de travail a permis le financement de matériel de désherbage mécanique, nécessaire pour réduire l’usage des pesticides, et changer les pratiques agricoles.

Mais l’implication des agriculteurs dans une démarche environnementale ne s’est pas arrêtée là : ceux qui le pouvaient ont converti leur exploitation en Bio. Et ce, grâce à des visites groupées chez d’autres exploitants Bio de la région, qui les ont convaincu par « l’exemple qui fonctionne ». Cependant, ceux qui ne pouvaient pas se convertir au Bio ont poussé la démarche écologique aussi loin que possible.

Lire également l’article "Au coeur de l’Ardèche verte, des agriculteurs ont choisi le collectif"