Doux : le gouvernement mobilisé pour les salariés et l’avenir de la filière

L’État prend acte de la décision du tribunal de commerce de Quimper. Depuis la mise en liquidation du pôle frais, le 1er août dernier, par le tribunal de commerce de Quimper, tous les ministères concernés ont mené le combat pour préserver au maximumles sites industriels et le plus grand nombre d’emplois possible, à travers une médiation avec tous les repreneurs potentiels. Aujourd’hui, 5 sites sur 8 sont repris partiellement ou en totalité, à savoir, Pleucadeuc, Blancafort, Boynes Sérent et Laval.

Tous les moyens seront mobilisés pour permettre aux salariés licenciés de retrouver un avenir en valorisant leurs compétences et les savoirs faire acquis depuis de nombreuses années.

À chaque salarié licencié sera proposé :

- Un contrat de sécurisation professionnelle, pour engager une véritable réorientation professionnelle tout en garantissant une allocation maintenant 100%du salaire net pendant douze mois ;

- Une cellule d’appui sur chaque siteassurant un suivi personnalisé à chaque salarié licencié ;

- Une formation renforcée.

L’État travaillera également à la revitalisation des territoires et à la reconstruction de la filière avicole. Le Ministre de l’Agriculture le Ministre délégué à l’agroalimentaire ainsi que  le Ministre du Redressement Productif et le Ministre du Travail, s’y engagent, comme ils se sont engagés dans le combat pour l’emploi, depuis la mise en redressement judiciaire du Groupe Doux.

Dès demain, le Ministre délégué à l’agroalimentaire, rencontrera les représentants des salariésdu groupe Doux à Rennes pour évoquer avec eux les dispositifs de retour à l’emploi, de reclassement et de formation.

Plus que jamais, le gouvernement est aux côtés des salariés pour trouver une solution digne pour chacun et auxcôtés de tous les acteurs pour reconstruire la filière avicole.

Contacts presse :

Service de presse du Ministre de l’Agriculture : 01 49 55 74 03

Service de presse du Ministre délégué à l’agroalimentaire : 01 49 55 53 66

Service de presse du Ministre du Travail : 01 49 55 31 02

Service de presse du Ministre du Redressement Productif : 01 53 18 45 13