06 juin 2017 Info +

Bilan régional Auvergne-Rhône-Alpes 2016

L'actualité sylvosanitaire reste très dépendante des conditions climatiques ; pour l’année 2016, nous retiendrons un printemps très humide et plutôt froid (certes favorable à la croissance forestière mais également au développement des pathogènes foliaires) avec de forts coups de grêle localisés fin mai et fin juin, une période de canicule et de sécheresse estivale, suivi d’un déficit pluviométrique significatif à l’automne.

Parmi les incidents les plus importants, sont à mentionner :

  • Un net arrêt de l’épidémie de scolytes sur les épicéas. Les premiers foyers ont été détectés dès le début de l’automne 2015 avec des dégâts observés jusqu’au printemps 2016. La progression de la population a ensuite fortement ralenti au cours de la saison 2016.
  • La présence de dégâts de grêle (de fin mai jusqu’en cours d’été) accompagnés de Sphaeropsis sapinea provoquant des rougissements massifs sur les pins et parfois entraînant de fortes défoliations sur douglas, frênes, chênes.
  • Le coup de chaud de fin août a affecté les peuplements forestiers. Il a été à l’origine de divers
  • rougissements observés en fin d’été sur les expositions chaudes. Les chênes, hêtres, érables charmes... sont les principales essences concernées.
  • Des dépérissements concernant les sapinières avec présence du gui, les pessières avec le fomes et le châtaignier dans les Cévennes restent des situations préoccupantes,
  •  Quant aux invasifs, des impacts ponctuellement forts de la chalarose ont été enregistrés. La pyrale du buis est passée dans le milieu naturel, perturbant l’état sanitaire des buxaies naturelles autant que sur la vie des habitants riverains des massifs affectés.

Lire le bilan :