Attractifs
©Pascal Xicluna/Min.Agri.Fr

Mouche de l'olive piégée ©Pascal Xicluna/min.agri.fr
Cette méthode repose sur l’utilisation d’appâts alimentaires ou de kairomones (molécules odorantes qui permettent à un insecte de repérer les plantes dont il se nourrit, des sites de pontes ou des proies) pour attirer les ravageurs et les neutraliser dans des pièges (par emprisonnement, adhérence à des surfaces engluées, noyade ou contact avec un insecticide).

Les pièges à attractifs peuvent être utilisés pour le piégeage massif des individus ou comme outil de surveillance (cf. rubrique « Surveillance ») pour la détection des périodes de vols ou le suivi des populations.

Pour que le piégeage soit efficace, il est nécessaire de bien adapter la densité de pièges ainsi que leur implantation spatiale et temporelle. Les pièges alimentaires n’étant pas très sélectifs, il est possible que des espèces d’auxiliaires ainsi que d’autres insectes y soient également retrouvés. Pour cibler davantage une espèce de ravageurs et/ou renforcer l’attraction, les attractifs peuvent être associées à une phéromone (fiche « Piégeage à phéromones ») ou à des pièges colorés (fiche « Piégeage chromatique »).

POUR EN SAVOIR PLUS

écophytoPIC

 

Piégeage à phéromones
Piégeage chromatique
Rubrique Surveillance

 

endure

 

Endure Information Centre : http://www.endureinformationcentre.eu/

  • Aller à : Méthodes non chimiques>Méthodes biotechniques>Pièges
    alimentaires, Attractifs
  • Mouche méditerranéenne des fruits (Ceratitis capitata) biologie et stratégie de lutte
     
 
 

Documents

 

Le piège Brocarp®. Une solution innovante de lutte contre le scolyte des baies du caféier - site Cirad

Pièges attractifs floraux dans la lutte contre le ver des framboises (p106) - site Agroscope

Broquier G., Lacordaire A. I. (2008). Un nouvel attractif pour piéger les thrips. PHM-Revue Horticole n°499 : 32-35

Thiéry D., Retaud P., Dumas-Lattaque L. (2006). Piégeage alimentaire de l’eudémis de la vigne. Phytoma n°592 :27-30

 

Ouvrages

 

Metcalf R.L., Metcalf E. (1992). Plant Kairomones in Insect Ecology and Control. Kluwer Academic Publishers Group, 178p.

Voir aussi