Action Publique 2022 : la loi de transformation de la fonction publique est promulguée
14/08/2019
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Près de 80 ans après la création du statut des fonctionnaires, la loi de transformation de la fonction publique a été promulguée le 7 août. Objectif : bâtir une fonction publique plus agile, plus ouverte et plus attractive, avec des services publics plus efficaces et au plus près des territoires.

Lors du Comité interministériel de la transformation publique le 1er février 2018, le Président de la République, puis le Premier ministre avaient fixé un objectif : engager des réformes afin de transformer notre administration.

Cette loi, publiée au Journal officiel le 7 août 2019, est constituée de 5 grands axes :

Promouvoir un dialogue social plus stratégique et efficace dans le respect des garanties des agents publics

  • renforcer la gouvernance du dialogue social au niveau inter-fonctions publiques et par versant ;
  • créer une instance unique pour développer une vision intégrée des politiques de ressources humaines et des conditions de travail (fusion CT/CHSCT) ;
  • réorganiser les CAP pour un meilleur accompagnement des situations individuelles complexes ;
  • développer le recours à la négociation collective dans la fonction publique.

Développer les leviers managériaux pour une action publique plus réactive et efficace

  • élargir le recours au contrat sur les emplois de direction de l’État et de ses établissements publics, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics et des établissements relevant de la fonction publique hospitalière ;
  • création d’un nouveau CDD « de projet » dans les trois versants pour permettre la mobilisation de compétences externes pour la conduite ou la mise en œuvre d’un projet ;
  • autoriser le recrutement par voie de contrat sur les emplois permanents de catégories A, B et C, par dérogation au principe de l’occupation des emplois permanents par des fonctionnaires au sein de la FPE (à l’instar de la FPH) ;
  • développement du recours au contrat sur emploi permanent pour faire face au besoin à temps non complet dans la FPT ;
  • faciliter et accélérer les mouvements de mutation des fonctionnaires de l’État ;
  • généralisation de l’évaluation individuelle en lieu et place de la notation dans les trois versants ;
  • sécuriser la rémunération des agents contractuels recrutés sur emplois permanents, et prendre en compte, comme pour les fonctionnaires, leur engagement et leurs résultats individuels et collectifs ;
  • mieux reconnaitre les mérites individuels dans les procédures d’avancement et de promotion au choix dans les trois versants ;
  • moderniser et harmoniser l’échelle des sanctions entre les trois versants de la FP.

Simplifier et garantir la transparence et l'équité de gestion des agents publics

  • garantir l’égal accès aux emplois publics et la transparence sur les procédures de recrutement hors concours ;
  • renforcer la transparence et l’équité des règles en matière de contrôle déontologique ;
  • simplifier et moderniser les règles relatives à la protection de la santé et de la sécurité des agents publics ;
  • harmoniser le temps de travail dans la fonction publique ;
  • garantir la transparence sur les ressources du CNFPT + possibilité de fusion de CDG FPT ;
  • déconcentrer et simplifier la GRH dans la FPH.

Favoriser la mobilité et accompagner la transition professionnelles des agents publics dans la fonction publique et le secteur privé

  • garantir la portabilité des droits CPF en cas de mobilité entre les secteurs public et privé ;
  • fluidifier la mobilité des fonctionnaires FPE ;
  • durée d’affectation - FPE ;
  • création d’une portabilité du CDI en inter-versants ;
  • favoriser la rupture conventionnelle de la relation de travail et droit à l’allocation de retour à l’emploi ;
  • création d’un dispositif global d’accompagnement des agents dont l’emploi est supprimé dans le cadre d’une restructuration (FPE + FPH) ;
  • création d’un mécanisme de détachement automatique et de « sac à dos social » pour les fonctionnaires concernés par l’externalisation de leur service ou de leur mission.

Renforcer l'égalité professionnelle dans la fonction publique

  • obligation de plans d’action « égalité professionnelle » d’ici à 2020 ;
  • extension et renforcement du dispositif de nominations équilibrées sur les emplois de direction ;
  • sécurisation des règles de composition équilibrée et de présidence alternée pour les jurys et comités de sélection ;
  • inapplication du jour de carence pour les congés maladie liés à la grossesse + maintien des primes FPT en cas de congé maternité ;
  • maintien des droits à l’avancement – promotion en cas de congé parental et de disponibilité de droit pour élever un enfant et promotion équilibrée ;
  • favoriser le déroulement de carrière des personnes en situation de handicap ;
  • dispositions transitoires.