Fermes DEPHY : réduire les intrants, c'est possible !
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr

Action majeure du plan Ecophyto, le réseau des fermes DEPHY vise à expérimenter des techniques économes en produits phytopharmaceutiques. Elles sont aujourd’hui 2 800 à s’engager dans des méthodes innovantes.

Le réseau DEPHY a été initié dans le cadre du plan Ecophyto qui vise à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires en France pour concilier une agriculture économiquement et écologiquement performante et pour préserver la santé publique. Lancé en 2008 à l’initiative du ministère chargé de l’Agriculture, ce plan mobilise depuis une grande diversité d’acteurs sur l’ensemble du territoire métropolitain et des Dom.

Le réseau des fermes DEPHY vise trois objectifs complémentaires :

  • Démontrer qu’il est possible de réduire l’utilisation des produits phytos, sur des exploitations
  • Expérimenter des systèmes de cultures économes en produits phytos.
  • Produire des références sur les systèmes utilisant peu de produits phytos.

Ce réseau ainsi dédié à la démonstration, à l’expérimentation et à la production de références s’appuie sur un ensemble d’exploitations agricoles et sur un réseau de sites expérimentaux.

Le développement du réseau DEPHY

En 2009, un premier réseau de 180 exploitations agricoles a vu le jour. En 2011 et 2012, le réseau a été progressivement étendu à 1 900 exploitations.

En 2016, il a été procédé au renouvellement et à l’élargissement du réseau. Ainsi, 92% des groupes de DEPHY 1 se sont réengagés et 90 nouveaux groupes ont rejoint le dispositif. Le réseau des fermes DEPHY regroupe désormais 2 800  exploitations agricoles engagées volontairement dans une démarche de réduction de l’usage des pesticides et qui couvrent toutes les filières de production.

6 filières sont engagées dans la baisse de l’utilisation de produits phytosanitaires (baisse de l’IFT, indice de fréquence des traitements) :

  • 11% en grandes cultures et polyculture-élevage,
  • 8% en arboriculture,
  • 25% en cultures légumières,
  • 33% en horticulture,
  • 12% en viticulture,
  • de 28% à 75% en cultures tropicales.

Localisation des Fermes du réseau DEPHY en décembre 2016

Source : cellule d'animation nationale du réseau DEPHY - décembre 2016

Voir aussi