Agriculture numérique : inauguration de l’Institut Convergences #Digitag
30/06/2017
L’Institut Convergences #Digitag a été inauguré ce 30 juin à Montpellier. Cet incubateur financé dans le cadre des Investissements d’avenir a l’ambition de fédérer les recherches, formations et innovations autour de l’agriculture numérique. Un dispositif d’une ampleur mondiale au service d’une agriculture triplement performante.

Avec ses 300 chercheurs, ses 147 millions d’euros de budget, ses 56 thèses, ses 17 partenaires de recherche publics et privés et ses 24 formations tournées vers l’innovation, #Digitag, l’Institut Convergences inauguré ce 30 juin, se positionne comme « la référence mondiale pour l’agriculture numérique ».

S’appuyant sur le triptyque « recherche/formation/innovation industrielle », cet incubateur unique au monde par son ampleur et son interdisciplinarité, développe le numérique dans l’agriculture, « de l’acquisition de données jusqu’à leur exploitation et leur usage pour faire des outils utiles et utilisés », selon les termes de la directrice de #Digitag, Véronique Bellon –Maurel. « Dans un environnement où les itinéraires techniques vont être plus compliqués et les systèmes de surveillance et d’intervention plus importants, le  numérique sera très important pour l’avenir de l’agriculture »  analyse Jean-Marc Bournigal, président d’Irstea, l’Institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture qui a porté ce partenariat.

#Digitag, sept ans d’actions sept ans d’innovations

Pour Philippe Mauguin, président de l’Inra, Institut national de la recherche agronomique « massivement engagé » dans #Digitag,  « la triple performance de l’agriculture est extrêmement complexe, pas tant à concevoir en laboratoire, mais à partager et à rendre accessible aux agriculteurs. Un de nos enjeux sera notre capacité à modéliser et intégrer toutes les connaissances apportées par la recherche (climat, connaissance des sols, ravageurs, parasites…) dans des dispositifs adaptés aux contraintes d’un agriculteur, d’une agricultrice, d’une ferme pour atteindre l’objectif de la transition agro-écologique »

#Digitag est l’un des 5 projets retenus par l’Agence Nationale de la Recherche en juillet 2016 dans le cadre du deuxième Programme Investissements d'Avenir (PIA 2). Il a démarré en janvier 2017 pour une durée de 7 ans et est doté d’un financement PIA2 de 9,9 millions d’euros. L’Institut Convergences #Digitag est principalement basé à Montpellier et rassemble les centres de recherches Montpellier supAgro, Université de Montpellier, Irstea, AgroTIC, ... Il a également deux antennes à l’Inra et l’Inria situés à Rennes et Toulouse. En 2017, l’institut #DigitAg finance le recrutement de 40 étudiants : 25 sujets de masters et 15 sujets de thèses qui mobilisent plusieurs disciplines ; de la sociologie aux mathématiques appliquées en passant par l’agronomie et les sciences du numérique. En 2019, une Graduate School verra le jour avec l’objectif de mieux intégrer les étudiants de niveau master aux domaines de la recherche et de l’entreprise.

Développer des outils au service des agriculteurs : le #Digitag Challenge

A la suite d’#ImaginAgri, journée de réflexion autour des usages du numérique en agriculture, tenue en mars au ministère de l'Agriculture, le premier #DigitAg challenge s’est lancé. Hackaton co-organisé avec les pôles de compétitivité et #DigitAg, il vise le développement d’outils et services innovants en adéquation avec les besoins des agriculteurs. Une vingtaine d’équipes composées d'entreprises, start-ups, développeurs, agronomes, chercheurs et étudiants concourent au défi. Les équipes dont les projets ont été retenus participent à la finale qui se tient à Montpellier les 1er et 2 juillet 2017. À la clé pour les finalistes : un accompagnement personnalisé dans la maturation de leur projet d’outil ou service numérique agricole innovant. 

Suivez toute l'actualité du numérique sur Le Lab Alimagri et sur le fil twitter @ImagineAgri.