Thierry Marx, chef étoilé et engagé
©Mandarin Oriental
Thierry Marx est l’une des personnalités les plus atypiques du microcosme de la gastronomie française. Portrait d'un Chef doublement étoilé et cuisinier militant.

Né le 19 septembre 1959 à Paris, Thierry Marx grandit dans le quartier Ménilmontant (Paris 20e). Enfant, il aspire à devenir boulanger. Après une scolarité compliquée, sur les conseils de son grand-père, il entre en 1978 chez les Compagnons du Devoir. Il décroche en 1978 les CAP en pâtissier, chocolatier et glacier. A 20 ans, le jeune homme s'engage dans l'armée comme parachutiste dans l'infanterie de marine et devient casque-bleu au Liban en 1980. Lors de son retour en France, il est très affecté par cette expérience. Il enchaîne alors des petits boulots et finit pas se remettre aux fourneaux. Il passe son CAP/BEP de cuisinier. Le jeune commis est formé par les meilleurs Chefs de France dans des restaurants comme Ledoyen, Taillevent et Robuchon. Féru d’Asie et de voyages, cet aventurier part cuisiner de Singapour à Tokyo.

Pionnier de la cuisine moléculaire en France, Thierry Marx a reçu sa première étoile Michelin en 1988 au Roc en Val à Tours et une autre en 1991 au Cheval Blanc à Nîmes. Après avoir officié 10 ans au Châteaux Cordeillan-Bages (Gironde) où il détient 2 étoiles depuis 1999, le chef rejoint le Mandarin Oriental à Paris. En 2010, il dirige toute la restauration du Mandarin Oriental dans laquelle il a ouvert le restaurant "Sur-mesure by Thierry Marx", Le Camélia et un comptoir de pâtisseries. Thierry Marx puise son inspiration en France mais également à travers ses nombreux voyages en Asie. A partir de février 2010, Thierry Marx, dont le physique est souvent comparé à celui de l'acteur américain Bruce Willis, devient l'un des jurés de l'émission Top Chef sur M6.

Un chef engagé

Thierry Marx s’investit également hors de ses cuisines. En 2009, il crée l’école de cuisine nomade avec la mairie de Blanquefort (Gironde) où il accueille, pour des formations courtes, des personnes en difficulté sociale. Il intervient également en centre de détention où il dispense des cours de cuisine.

En 2012, il fonde une école de la réinsertion "Cuisine mode d'emploi(s)" à Ménilmontant dans le quartier de son enfance, où des ex-détenus mais surtout des jeunes en échec scolaire peuvent se réinsérer dans la société en apprenant un métier autour de la cuisine, et ce gratuitement. En 2016, ce sont quatre nouvelles écoles qui voient le jour sur tout le territoire : Besançon, Villeneuve-Loubet, Marseille, Grigny.

Thierry Marx fait parti de la promotion 2013 de la Légion d'Honneur. Il reçoit ainsi la prestigieuse médaille civile et militaire au grade de Chevalier, comme récompense de son travail en faveur de la réinsertion.