Stephane Le Foll et l'Institut national de l'origine et de la qualité s'engagent pour développer l’agro-écologie dans les signes de l’origine et de la qualité
03/03/2016
Communiqué

<h2><iframe allowfullscreen="true" class="player" frameborder="0" height="394" mozallowfullscreen="true" scrolling="no" src="https://webtv.agriculture.gouv.fr/player-html5-a9a87def77756fd3c7901fb7516ccada.html" webkitallowfullscreen="true" width="700">Intégrer l'agro-écologie dans les signes de qualité</iframe></h2> <p>En présence de <a href="https://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-stephane-le-foll.html">stéphane le foll</a> et réuni sous la présidence de Jean-Charles Arnaud, le Conseil permanent de l’Institut national de l’origine et de la qualité ( <a href="https://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-inao.html">inao</a> ) a validé ce jeudi 3 mars la démarche qui renforce la possibilité d'intégrer les principes de l' <a href="https://webtv.agriculture.gouv.fr/nom-agro-ecologie.html">agro-écologie</a> dans les signes de l'origine et de la qualité (SIQO). Cela se traduit par la <a href="http://agriculture.gouv.fr/les-principes-de-lagro-ecologie-integres-dans-les-signes-de-lorigine-et-de-la-qualite">signature d’un avenant au contrat</a> d’objectifs et de performance de l’Institut.</p>

En présence de Stéphane Le Foll et réuni sous la présidence de Jean-Charles Arnaud, le Conseil permanent de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) a validé ce jeudi 3 mars la démarche qui renforce la possibilité d'intégrer les principes de l'agro-écologie dans les signes de l'origine et de la qualité (SIQO). Cela se traduit par la signature d’un avenant au contrat d’objectifs et de performance de l’Institut.

En venant personnellement signer cet avenant, le ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt  confirme son soutien à la démarche engagée.

Le consensus qui s'est dégagé autour des orientations préconisées par la commission « Environnement » de l’INAO et son Président Bernard Angelras va permettre de renforcer l’approche agro-écologique au sein des signes de l’origine et de la qualité, confortant les démarches entreprises par les professionnels depuis plusieurs années,  et ouvre de nouvelles perspectives pour beaucoup d’entre eux.

Six thématiques ont été identifiées :

  • Préserver et développer la biodiversité,
  • Maîtriser et réduire la fertilisation,
  • Limiter l’usage des pesticides,
  • Favoriser une meilleure gestion de l’eau,
  • Adapter les modes d’élevage aux ressources locales,
  • Recourir à une génétique plus adaptée.

Des mesures-types viendront préciser ces différentes thématiques dans les semaines qui viennent.

C'est une méthode à la fois volontaire dans son initiative, et progressive dans sa mise en place, qui a donc été mise au point.

Témoignage de trois ODG

A l’occasion de cette signature, 3 Organismes de Gestion (ODG) étaient invités à témoigner sur leurs initiatives agro-écologiques déjà mises en place :

  • ODG fromagères par Sébastien Breton, Délégué général du CNAOL
    • ODG Crottin de Chavignol (AOP, Centre) par Dominique Verneau, Président de l’ODG,
    • ODG Beaufort (AOP, Savoie) par Pierre Poccard, administrateur de l’ODG.
  • ODG Volailles de Loué (IGP et Label rouge, Ouest) par Benoît Drouin, éleveur, administrateur de l’ODG
  • ODG La Clape (AOC viticole, Languedoc) par Christophe Bousquet, Président de l’ODG.

Voir aussi