Le CGAAER : présentation, rôle et missions
Le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) est présidé par le ministre en charge de l’agriculture. Composé d’experts seniors ayant eu des parcours diversifiés au sein de l’administration, le CGAAER participe à la conception, à la définition et à l’évaluation des politiques publiques relevant du champ de compétences du ministère.

Le CGAAER assure des missions de conseil, d’expertise, d’évaluation, d’audit et d’inspection, par exemple sur des  questions stratégiques comme l’agro-écologie et la lutte contre le changement climatique, la gestion de crises de marché ou de crises sanitaires, l’appui à l’international. Il peut aussi participer à la conception de lois.

Présidé par le ministre, le CGAAER est dirigé par un vice-président. Principalement composé d’ingénieurs généraux des ponts, des eaux et des forêts, d’inspecteurs généraux de l’agriculture, d’inspecteurs généraux de la santé publique vétérinaire, le CGAAER intervient dans sept domaines :

  • Inspections et audits : le CGAAER est en charge des audits internes du ministère. Il assure également le secrétariat du Comité ministériel d’audit interne. Il mène les missions d’inspection des services.
  • Économie, filières et entreprises des secteurs agriculture, élevage, forêt, agroalimentaire : Politique agricole commune · Filières agricoles et industrielles · Exploitations agricoles · Biomasse · Utilisation non alimentaire des produits agricoles ·  Agriculture ultra-marine
  • Alimentation, santé animale et végétale, santé publique : Politique de l’alimentation · Sécurité sanitaire · Qualité nutritionnelle des aliments · Santé et bien-être des animaux · Prévention des zoonoses · Protection des végétaux · Effets sur  l’environnement
  • Forêts, eaux et territoires : Forêt et bois · Eau · Milieux naturels et biodiversité, en lien avec l’agriculture · Aménagement et développement des territoires ruraux et risques naturels qui les menacent
  • Recherche, formation et métiers Recherche et enseignement supérieur · Innovation et développement · Emploi et protection sociale · Enseignement technique et formation professionnelle agricoles, en lien avec l’évolution des métiers et la  transformation du système éducatif
  • Gestion publique et réforme de l’État Gouvernance publique · Organisation administrative · Modernisation · Optimisation des ressources et des performances · Simplification administrative
  • Prospective, société, international Prospective · Études · Évaluation · Enjeux climatiques · Sciences et techniques pour la société · Questions internationales.

Les membres du CGAAER accomplissent des missions d’audit, d’inspection, de conseil, d’évaluation et d’expertise. Les missions répondent à une demande du ministre ou de plusieurs ministres s’agissant de missions interministérielles. Les  membres réalisent les missions seuls ou en équipe.
L’activité du CGAAER fait l’objet d’une programmation annuelle validée par le ministre. Elle est complétée par des missions d’urgence dictées par l’actualité : crises de marché, crises sanitaires, politique internationale…

Chaque mission est conclue par un rapport. Les rapports sont en général publiés sur le site internet du ministère. Le CGAAER produit en moyenne 250 rapports par an, pour un flux annuel d'environ 500 missions.

Le CGAAER produit un rapport annuel d’activité et publie une lettre d’information mensuelle : La lettre du CGAAER.