Le Centre d'études et de prospective (CEP)

Dans un monde ouvert et globalisé, il est nécessaire de connaître et d'anticiper pour piloter les affaires publiques autrement qu'en réaction à des crises. C'est la raison pour laquelle les fonctions de veille, d'étude, de prospective et d'évaluation ont été renforcées au sein du ministère avec la création du CEP en 2008. Ses travaux contribuent au débat public et proposent des éléments de réflexion aux acteurs en charge de la définition des politiques. Le CEP fournit des analyses et des outils de pilotage sur des sujets complexes d'envergure nationale et internationale : réforme de la PAC, marchés et prix, conduites alimentaires et industries agro-alimentaires, agronomie et pratiques culturales, questions énergétiques et climatiques, sécurité sanitaire, nouvelles ruralités, mondialisation et pays émergents, etc. Le CEP anime le programme ministériel d'études, en lien avec les priorités stratégiques du ministère. Il pilote des groupes de travail prospectifs, organise des conférences, assure des formations et fonctionne comme un centre de ressoures : appui, conseil, expertise, aide méthodologique. Il publie, sous divers formats, ses propres travaux ainsi que ceux d'auteurs extérieurs.
Pour plus d'information, consulter :

En s’appuyant sur les réflexions d’un groupe d’une trentaine d’experts, le Centre d’études et de prospective a réalisé un panorama prospectif de la mondialisation des systèmes alimentaires, qui a conduit à la rédaction d’un ouvrage, édité à la Documentation française. Un séminaire de restitution de cet exercice est organisé le 9 mars 2017 (14h-17h30), au ministère, 78 rue de Varenne, Paris 75007, en salle Gambetta.

Séminaire de restitution de la prospective MOND’Alim 2030, le 9 mars 2017 (14h-17h30)

 


L’agriculture française face au défi climatique : quelles perspectives d’atténuation de ses émissions de gaz à effet de serre ? - Analyse n°73

Dans le nécessaire combat contre le changement climatique, l’agriculture peut contribuer à l’amélioration du bilan net des émissions de gaz à effet de serre (GES) en diminuant ses émissions, en stockant du carbone dans les sols ou en produisant des énergies renouvelables qui réduisent les GES par effet de substitution à des énergies fossiles.
26/11/2014
Info +

Pages