Le Centre d'études et de prospective (CEP)

Dans un monde ouvert et globalisé, il est nécessaire de connaître et d'anticiper pour piloter les affaires publiques autrement qu'en réaction à des crises. C'est la raison pour laquelle les fonctions de veille, de prospective et d'évaluation ont été renforcées au sein du ministère avec la création du Centre d'études et de prospective (CEP) en 2008. Ses travaux contribuent au débat public et proposent des éléments de réflexion aux acteurs en charge de la définition des politiques. Le CEP fournit des analyses et des outils de pilotage sur des sujets complexes d'envergure nationale et internationale : réforme de la PAC, marchés et prix, conduites alimentaires et acteurs des systèmes alimentaires, agronomie et pratiques culturales, questions énergétiques et climatiques, sécurité sanitaire, nouvelles ruralités, mondialisation et pays émergents, emplois et compétences, etc. En lien avec les priorités stratégiques du ministère, le CEP anime le programme ministériel d'études, pilote des groupes de travail (prospective, analyse économique, etc.), organise des conférences, assure des formations et fonctionne comme un centre de ressources (appui, conseil, expertise, aide méthodologique). Il publie, sous divers formats, ses propres travaux ainsi que ceux d'auteurs extérieurs.

Pour plus d'information, consulter :

 

Lancement d'un appel à projet de recherche sur « le revenu des agriculteurs : mesures, déterminants et instruments d'accompagnement »


Bulletin de veille - juin 2018

Au sommaire de ce bulletin, des articles traitent notamment des investissements dans la R&D agricole dans les pays à hauts revenus, de la PAC post-2020 et des propositions de l'IFOAM et du FiBL pour rémunérer les agriculteurs pour leur contribution aux biens publics européens, de la cartographie du potentiel de lutte biologique des paysages agricoles européens, des technologies numériques d'auto-mesure, de lutte contre le gaspillage et d'aide alimentaire, d'une étude qualitative sur la perception des chicken shops par des habitants de l'Est londonien, d'économie alimentaire et emploi en Afrique de l'Ouest, de deux scénarios prospectifs contrastés pour le système agroalimentaire français à l'horizon 2040, d'un état des lieux de l'action des villes intermédiaires sur le foncier en vue d'une relocalisation de leur approvisionnement alimentaire, des nouvelles protéines et d'allergénicité, de l'augmentation des risques professionnels des travailleurs de l'agriculture, de la pêche et de la forêt avec le changement climatique, d'ouvrières agricoles, d'écarts de salaires et de barrières à la mobilité dans le secteur agricole.
18/06/2018
Info +

Pages