"L'agriculture numérique française a une ambition mondiale"
Crédit ci-après
© ThinkStock

Cyril Kao est sous-directeur de la recherche, de l'innovation et des coopérations internationales, au sein du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. À l'occasion de la visite du ministre de l'Agriculture au Mas numérique ce jeudi 30 novembre à Montpellier, il donne sa vision du numérique dans le monde agricole.

« Comme de nombreux autres secteurs, l’agriculture et l'agroalimentaire sont entrés de plein pied dans l'ère du numérique : les gisements de données sont immenses. Et les possibilités de les traiter tout autant ! La recherche  a elle-même été révolutionnée depuis quelques années déjà par la massification de l'acquisition et le traitement des données : on est aujourd'hui capable d'analyser des écosystèmes microbiens entiers via la génomique à haut débit . Le « numérique » - favorisé par le développement de nouvelles technologies appliquées aux capteurs et outils de mesure - est devenu à la fois un moyen puissant au service des chercheurs et un objet de recherche en soi, qui ouvre de nombreuses frontières scientifiques à l'interface des disciplines traditionnelles.

C'est aussi une révolution pour les formations du supérieur. A l’image des années 90 qui ont vu de nombreux ingénieurs intégrer les cabinets de conseil en informatique, des « agro »  embrassent aujourd'hui des carrières dans la « Tech » avec des profils de « data scientists » ou d'innovateurs. Les liens que stimulent l'agriculture « du numérique » avec d'autres communautés scientifiques, venant par exemple des technologies de la communication ou de l'informatique, questionnent nos filières de  recherche et de formation. Les formations du supérieur doivent aujourd'hui former les jeunes professionnels à des compétences de traitement de données très transversales, qui ne sont pas propres au monde agricole. C'est l'opportunité d'intégrer des savoirs-faire et des technologies nouvelles dans ces formations.

Nous avons cette opportunité : accompagner l'émergence de nouveaux écosystèmes en intégrant la recherche académique, l'enseignement supérieur, start-up, incubateurs et pôles de compétitivité… #DigitAg est emblématique de cette dynamique partenariale en cours avec 150 experts rassemblés à Montpellier et à Rennes pour faire converger formations et recherches autour d'une ambition pour l'agriculture numérique française à portée mondiale ».

Suivre toute l'actualité du numérique sur Le Lab Alimagri et sur le fil twitter @ImagineAgri