#ImagineAgri : 5 ateliers créatifs, 5 ambiances...
Crédit ci-après
© Cheick Saidou / Min.Agri.Fr

L'essence même du vision camp organisé par le ministère de l'Agriculture le 21 mars 2017 était la tenue de 5 ateliers : communautés, agri-économie, risques, savoirs, usagers... ces thématiques ont largement inspiré les participants venus d'horizons bien différents. Start-up, ingénieurs, vétérinaires, agriculteurs, chercheurs... Les cerveaux ont chauffé, les dialogues étaient vivants et les mots-clés ont fusé !

Ces cinq ateliers, d’une durée de deux heures, ont réuni des acteurs de l’agriculture et du numérique qui ont pu joindre leurs retours d’expérience, leurs expertises et leurs idées afin de déterminer les besoins, de relever les enjeux et de projeter des solutions. Retour sur les coulisses de ces ateliers.

"Communautés" - Créer du lien social et de l'engagement

Qu'ils soient webmasters, fondateurs de start-up ou agriculteurs, les participants étaient tous très inspirés par la notion de "communautés" d'idées, de projets, de services, de territoires...

Après la traditionnelle solidarité agricole via les syndicats et coopératives, voici venue l'ère des plateformes numériques de partage. Créer de la confiance, valoriser des micro filières qui se passent des intermédiaires, cette tendance à l'ubérisation a été largement débattue, notamment avec Laura, créatrice de La Charette, le "blablacar" des producteurs adeptes du circuit court.

Parler métier, susciter des vocations, expliquer ce que l'on fait, pousser pour mieux comprendre ce que l'on mange : voilà ce qui fait lien entre producteurs et consommateurs ! Sur les réseaux sociaux Vincent Guyot, céréalier picard passionné, est quasiment devenu une star ! Du matin au soir, du haut de son gigantesque tracteur qui avance tout seul, il tweete, retweete et photographie sa vie d'agriculteur heureux, avec parfois même un brin de poésie : "La boîte mails, c'est dépassé ! Si tu veux me contacter, envoie-moi un tweet !"

#Agripapa #Agridemain #Wefarmup

"Agri-économie" - Partage générationnel au service des agriculteurs

Dans la salle Sully, la plus emblématique du ministère avec son plafond à caissons fin XIXe, l’imagination numérique serait presque un challenge… Pourtant, les conversations s’animent, les experts se lancent. Des Stan Smith à l’épais costume vert sombre, des start-up aux routards du numérique agricole, ils sont là, tous ensemble pour imaginer les services de demain qui réduiront l’incertitude propre au métier d’agriculteur et sécurisera son revenu. On y parle de plate-forme de comparaison entre exploitations, de labellisation sur l’utilité des outils connectés, de modèles de prévision à 15 jours… Tous là au service de l’agriculteur !

#EnsembleOnAvance #PartageDexpertises

"Risques" - Anticiper, gérer, maîtriser

Dans la salle de conférence de presse, les 20 participants s'installent, chacun est face à l'autre, peut-être un peu intimidé en ce début d'atelier. Une fois les présentations faites, on entre dans le vif du sujet en proposant des mots-clés sur la gestion des risques sanitaires, climatiques et économiques. Et là, la timidité n'est plus de mise : les mots fusent, vite et fort : prévention, résilience, rentabilité, stress, assurance, réseau, confiance, partage... En dix minutes, plus de 90 mots-clés sont proposés et constituent le socle de la réflexion de cet atelier.
Assureurs, chercheurs, fondateurs de start-up, développeurs... le panel des participants est assez varié pour que toutes les questions - techniques, économiques, environnementales - soient abordées. Avec une constance partagée par tous : ouvrir les données, limiter les risques, gagner en rendement oui, mille fois oui... mais comment donner du sens à ces données et comment les maîtriser ?

#SeulOnVaPlusViteEnsembleOnVaPlusLoin

"Savoirs" - Du big data à la « real life »

Chercheurs, experts, institutionnels, informaticiens, financeurs, conseillers, enseignants… Autant de visages de l'agriculture qui vivent la révolution numérique, et qui ont si peu l'occasion de se rencontrer. Assis en cercle, il n'y a, au centre de la pièce, que ce vide à combler, un forum virtuel à animer. Et petit à petit, les connexions se font, les idées rebondissent, s'habillent d'exemples concrets pour laisser apparaître la silhouette d'une réalité : le big data est en train de modifier « in real life » le rapport des différents acteurs de l'agriculture aux savoirs et à leur partage.

#Désintermédiation #Agrifind #PyramideDuSavoir #NouvellesFormations

"Usagers" - Une question de philosophie politique

Tout au long de l'atelier « Usagers : simplifier les démarches et les services », il fut presque difficile de s'astreindre à imaginer trois services innovants à construire. Quelques mots d'introduction, le débat s'ouvre sur ce que doit être le cœur de la simplification plus que sur l'expression de besoins concrets : la mutualisation des données au bénéfice de modèles économiques profitables à l'ensemble des acteurs.
Simplifier c'est bien sûr réduire le nombre de déclarations, fédérer l'identité, le consentement des déclarants sur des interfaces ergonomiques. Mais c'est avant tout offrir aux exploitants des modèles inédits et loyaux d'aide à la décision et la liberté de choisir ses pratiques et ses achats en transparence.
Les participants évoquent des intentions « bienveillantes », un « consentement éclairé » à déclarer, la responsabilité des pouvoirs publics, un partage vertueux. La simplification numérique, un enjeu tant économique que démocratique.

#Responsabilité #LeGrandPartage #SimplifionsNousLaVie

Voir aussi