Huitres, moules et poissons, produits de l'aquaculture
Le ministère de l'agriculture et de l'alimentation définit et met en œuvre la politique en matière de pêches maritimes, de produits de la mer et d'aquaculture, notamment en ce qui concerne la réglementation et le contrôle de ces activités et le financement des entreprises de la pêche et de l'aquaculture.

La conchyliculture regroupe les différentes cultures des coquillages : huître creuse, moule, et dans une moindre mesure, huître plate, palourde et coque. Activité traditionnelle, elle s’exerce essentiellement sur des parcelles concédées par l’État sur le domaine public maritime.

La France est le premier producteur d’huîtres en Europe et le troisième de moules après l’Espagne et l’Italie.

De nombreux conchyliculteurs se sont engagés dans des démarches de labellisation pour valoriser leurs démarches de qualité, leur savoir-faire ou leurs spécificités régionales : l’Appellation d'Origine Contrôlée (AOC), l’Appellation d'Origine Protégée (AOP), l’Indication Géographique Protégée (IGP), le Label Rouge, on trouve des produits de la mer sous tous ces labels comme les huîtres de Marennes-Oléron, les moules de bouchot de la baie du Mont St Michel ou les coquilles Saint-Jacques des Côtes d’Armor.

Un contenu du ministère de l'Environnement et de la transition écologique

La pisciculture est une spécialisation de l'aquaculture, elle désigne l'élevage des poissons en milieu naturel ou en bassin artificiel, destinés à la consommation. En France, elle regroupe trois secteurs d’élevage bien distincts : la salmoniculture, la pisciculture marine et la pisciculture d’étangs. Les professionnels de la pisciculture sont regroupés en syndicats ou instances nationales représentatives et développent leur activité dans le cadre d’une approche respectueuse de l’environnement tout en misant sur une production de haute qualité.

Les acteurs de la filière piscicole française misent sur une production de haute qualité, répondant à une demande croissante des consommateurs. Dans cette optique, une partie croissante des produits est commercialisée différents signes de qualités. Le label rouge garantit une qualité supérieure des produits résultant de conditions particulières de production conformément à des cahiers des charges. Sont commercialisés sous ce label : du turbot, du bar, de la daurade.

Pour ce qui concerne l'aquaculture bio, sont produits dans ces conditions du bar, de la daurade, du maigre, de la truite et des crevettes.

Un contenu du ministère de l'Environnement et de la transition écologique.

Voir aussi