François Hollande et Angela Merkel commémorent la bataille de Verdun
26/05/2016
© Jean-Jacques Weimerskirch / ONF
Le Président de la République et la Chancelière allemande se sont rendus à Verdun le 29 mai 2016 pour célébrer le centenaire de la célèbre bataille de la Première guerre mondiale. L'occasion de revenir sur cette forêt domaniale, créée par l'homme, exceptionnelle de par son histoire et sa biodiversité, et qui reçut le label national Forêt d’Exception® en 2014.

A l’ombre de ses grands arbres, dans la paix et la sérénité, la forêt de Verdun conserve la mémoire de l’un des champs de bataille les plus meurtriers en France. Dans cette forêt créée ex-nihilo après la guerre, une faune et une flore incomparables ont repris leurs droits. Le 20 juin 2014, Verdun recevait le label national Forêt d’Exception®. Une distinction hautement symbolique en cette année de commémoration des 100 ans de la Grande guerre.

La mémoire enracinée

Au crépuscule de la 1ère guerre mondiale (1914-1918), Verdun est une vaste plaine chaotique, meurtrie par la guerre, et témoin de la mort de centaines de milliers de soldats des armées françaises et allemandes. Afin de conserver les vestiges des combats et la mémoire des combattants, les pouvoirs publics décident de boiser la zone. Dès 1923, et pendant 8 ans, 36 millions d’arbres vont être plantés. Au bout de cinq ans, les anciennes terres agricoles sont reboisées à 60 % par des résineux (pins noirs, épicéas, pins sylvestres), et à 40 % par des feuillus (aulnes blancs, bouleaux, chênes, frênes, érables). Afin de préserver l’esprit des lieux, et de protéger le cœur du champ de bataille, les 172 hectares du plateau de Douaumont ne seront pas boisés. Ainsi, la forêt entoure aujourd’hui, tel un écrin, l’ossuaire, la nécropole et le Mémorial.

 

Vestiges village d'Ornes ©ONF
Crapauds sonneurs et orchidées

Plus qu’un lieu historique majeur, la forêt de Verdun est aussi riche d’une biodiversité étonnante et spécifique à l’héritage de la Grande guerre. Sans relâche, l’Office national des forêts (ONF) travaille à remplacer les résineux par des hêtres, plus conformes aux conditions écologiques locales, et même par des chênes sur les sols les plus riches. La forêt abrite ainsi des peuplements d’âges variés grâce au travail des forestiers. Lors d’une balade à Verdun, on se laissera charmer par les multitudes d’orchidées sauvages qui se cachent dans les herbes. Parmi elles, l’orchis verdâtre, l’orchidée pyramidale ou encore la belle orchidée bourdon, qui semble s’être déguisée comme l’insecte et qui attend de se faire butiner. La topologie des lieux, propice à la création de plans d’eau, permet également d’apercevoir des crapauds sonneurs à ventre jaune, des tritons, des têtards...

Le label Forêt d’Exception®

Remise du Label d'exception à la Forêt de Verdun ©C Baroche /ONF
L’Office national des forêts (ONF) s’est engagé à affirmer une politique de développement durable en forêts domaniales et à créer un réseau de sites démonstratifs et exemplaires. Cette démarche associant élus et acteurs locaux a débouché sur un label de reconnaissance : Forêt d’Exception.
Ce label distingue l’excellence de la gestion de ces forêts reconnues pour leur patrimoine unique en termes d’Histoire, de paysages, de biodiversité ou de bois de grande valeur. A ce jour, 18 forêts sont engagées dans le réseau Forêt d’exception®.

La balade de l’ONF

Un dimanche par mois, partez avec un guide de l’ONF à la découverte du Champ de Bataille de Verdun, lors d’une visite mêlant Histoire et botanique. Vous arpenterez les plus grands sites de la guerre 14-18 tout en appréciant la beauté et la diversité de la faune et de la flore. Choisissez-vous même les sites historiques que vous voulez visiter : Souville, Froideterre, Douaumont, Vaux, Les Eparges, le Mort-homme, le Bois des Caures ....

Plus d’informations sur : www.lesforetsdelhistoire14-18.fr

Appel à souscription

Pour préserver la forêt d'exception® de Verdun, le Conseil départemental de la Meuse, la Fondation du patrimoine et l’ONF lancent un appel à souscription auprès des Français.

Collectivités, entreprises, associations et même particuliers peuvent participer au financement d'actions de conservation et valorisation de ce patrimoine. Plusieurs projets pourront ainsi être réalisés dans la forêt de Verdun, tels un véritable « musée en plein air » ou encore la sauvegarde de vestiges du conflit...

Pour plus d'informations sur l'appel à souscription, cliquez ici.