Accueil > Espace Pro > Forêt - Bois

Forêt - Bois

27/05/2013



La surface des forêts françaises a doublé depuis 1850 et couvre aujourd’hui environ 15 millions d’hectares, soit plus du quart de notre territoire. De nos jours, la forêt s’accroît d’environ 40 000 ha par an.
La forêt française est la première forêt feuillue d’Europe. Elle est essentiellement privée (74 %), avec 3,8 millions de propriétaires, dont 200 000 possédant plus de 10 ha (représentant 68 % des surfaces). Les forêts publiques, de l’Etat (10 %) ou des collectivités territoriales (16 %), sont gérées par l’Office national des forêts, établissement public à caractère industriel et commercial, conformément au régime forestier. Toutes les forêts publiques et les forêts privées au-dessus de 10 à 25 ha selon les régions doivent présenter un document de gestion approuvé par l’Etat.
La plus grande partie de la forêt française a pour vocation de produire du bois d’oeuvre de qualité, dans le cadre d’une gestion durable, c’est-à-dire soucieuse de la conservation de la diversité biologique et du maintien des potentialités des sols, en évitant toute évolution irréversible. La filière forêt-bois regroupe plus de 450 000 personnes, aux métiers très différents, mais complémentaires.

Les grands axes de la politique forestière

La politique forestière repose sur quatre axes prioritaires :
- valoriser la forêt, source de croissance et d’emplois,
- conforter la gestion durable des forêts,
- développer la valorisation de la biomasse forestière,
- enfin se mobiliser dans les démarches internationales et communautaires concernant la forêt.

Actualités

Guide pratique à l’usage des acheteurs publics pour concevoir et mettre en œuvre une politique d’achats bois responsable

A l’occasion de la journée internationale des forêts, l’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial publient un nouveau guide qui encourage la politique responsable d’achats de bois et de papier des collectivités publiques. L’objectif est de promouvoir l’achat de produits bois certifiés auprès des acteurs publics afin de favoriser le maintien des pratiques d’exploitation forestière responsable en amont, et la préservation des écosystèmes forestiers de notre planète.

Plan national d’action pour l’avenir des industries de transformation du bois

Stéphane LE FOLL, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et Arnaud MONTEBOURG, ministre du Redressement Productif ont présenté le 18/10/2013 les mesures en faveur des industries du bois

Focus

Nouvelle étude : Améliorer la mobilisation du bois en zone de montagne ( MAAF/ Ernst & Young, 2013). Consulter l’étude

 


Bois - Innovation - Design : Rapport sur la recherche de nouvelles stratégies de valorisation des bois français en s’appuyant sur la création contemporaine en matière d’architecture d’intérieur et de design-septembre 2012
Alors que la France possède le troisième patrimoine forestier de production de l’Union européenne (UE), la filière forêt-bois reste lourdement déficitaire dans la balance des échanges commerciaux (-6,4 milliards d’€ en 2011).
Afin de mieux mobiliser et valoriser les ressources forestières nationales, il convient d’agir sur la demande de bois, y compris en recourant à des secteurs utilisateurs de cette matière première qui, parfois, se sont orientés vers autres matériaux bois le haut de gamme de aménagement de la maison constituerait un gage de préservation des savoir faire subsistant qui ont eu un rayonnement mondial jusque dans les années 1930 mais permettrait surtout de recréer, comme cela existe dans d’autres domaines de la mode, une « avant-garde » des usages des bois français. Cette démarche devrait faciliter la reconnaissance par les consommateurs du caractère moderne de ces matériaux, issus des forêts françaises. Consulter le rapport

Le DEFI : Dispositif d’encouragement fiscal à l’investissement en forêt


En 2009, le Dispositif d’encouragement fiscal à l’investissement en forêt (DEFI) évolue et s’enrichit de nouvelles dispositions permettant un encouragement plus large et plus complet des contribuables participant par leurs acquisitions et leurs investissements à la dynamisation de l’activité forestière et à la gestion durable du patrimoine forestier national.
Ces évolutions traduisent les orientations prises en matière de politique forestière dans le cadre du Grenelle de l’environnement et des Assises de la forêt : « produire plus tout en préservant mieux ». Elles ont pour objectif de contribuer à la réduction du morcellement foncier et de favoriser la mobilisation durable de la ressource en bois, en améliorant l’organisation économique et l’approvisionnement des industries de l’aval.
L’ensemble des nouvelles dispositions relatives au DEFI sont applicables à partir des dépenses 2009, c’est à dire qu’elles seront prises en compte dès la déclaration d’impôt sur le revenu 2010.

La plate-forme européenne « forêt bois papier »

JPEG - 1000 octets

La plate-forme européenne « forêt bois papier » rassemble l’ensemble des parties prenantes du secteur : 20 Etats membres la soutiennent activement. L’objectif de cette plate-forme est d’exprimer les enjeux majeurs de recherche pour que ces axes soient pris en compte aux niveaux européens, nationaux et régionaux et drainent les financements potentiels, notamment pour le 7ème programme cadre européen 2007-2013. Le ministère en charge de l’agriculture a souhaité amorcer une dynamique et soutient financièrement depuis 2006 et jusqu’à mi-2009 la mise en œuvre du programme stratégique de recherche de la plateforme technologique européenne "Forêt bois papier".

Pour en savoir plus

Voir aussi

Liste des acteurs et des partenaires forestiers :