Fonds européens : les produits agricoles et alimentaires français ont le vent en poupe
Crédit ci-après
© Cheick Saidou / Min.Agri.Fr

L'aide obtenue s'élève à 31,5 millions d'euros. La Commission européenne a retenu le cofinancement de 17 programmes simples de promotion des produits agricoles proposés par des organisations françaises. Ces organisations avaient répondu à l'appel à propositions lancé en janvier 2017 par la Commission européenne dans le cadre de sa politique de promotion des produits agricoles et alimentaires.

La France se place ainsi au premier rang des bénéficiaires, devançant l'Espagne, la Grèce et l'Italie qui venaient en tête l'année précédente. Elle est parvenue à optimiser la mobilisation de ces fonds européens, en multipliant par trois le volume d'aide obtenu en 2016 pour un montant de 9 millions d'euros.

Les bénéficiaires sont l'agence BIO, la filière du Label Rouge, les interprofessions des fruits et légumes, de la filière laitière, de la viande bovine, de la charcuterie, la fédération des producteurs de semences de maïs et de sorgho, l'association nationale des industries agricoles et alimentaires.

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, s'est félicité du dynamisme des filières qui ont réussi par la qualité de leurs propositions à mobiliser ces fonds européens.

Les programmes d’information et de promotion prévoient des actions qui se dérouleront sur une période de trois ans à partir de 2018. La couverture géographique est très large. Certains programmes ont pour objectif, sur des marchés européens, de dynamiser la consommation et de faire prendre conscience de la qualité des produits issus de l’agriculture européenne. D'autres visent des marchés cibles plus lointains, comme les États-Unis, l'Asie, le Japon, la Russie, le Brésil, le Proche et Moyen-Orient.

Depuis le 1er décembre 2015, un nouveau régime de promotion européen ouvert à tous les produits agricoles, excepté le tabac, est entré en vigueur, avec un budget qui augmente chaque année, et des taux de soutien élevés. En 2017, le budget consacré au soutien de programmes simples et multi pays est de 142,5 millions d'euros, et les taux d'aides sont de 70 à 80%. L'objectif est de renforcer la compétitivité de l’agriculture européenne, de mieux faire connaître la qualité des produits européens en Europe et dans le monde, et d’augmenter ainsi leurs parts de marché.

Ce dispositif s'inscrit directement dans les priorités mises en avant lors des Etats généraux de l'alimentation, en particulier au sein de l'atelier 4 dont le thème est « Comment conquérir de nouvelles parts sur les marchés européens et internationaux et faire rayonner l'excellence du modèle alimentaire et du patrimoine alimentaire français en France et à l'international ? ».

Le prochain appel à propositions annuel sera publié début 2018 au Journal officiel de l'UE. 179 millions d'euros sont prévus pour le cofinancement de programmes simples et multipays.