Enrichir les sols avec l'initiative 4 pour 1000

La matière organique des sols, majoritairement composée de carbone, participe à quatre grands services écosystémiques : la résistance des sols à l'érosion, leur rétention en eau, leur fertilité et leur biodiversité. Une augmentation minime du stock de carbone des sols a des effets majeurs, tant sur la productivité agricole que sur le cycle mondial des gaz à effet de serre. Il est nécessaire d'engager les acteurs, grâce à la transition agro-écologique, vers une agriculture productive fondée sur une gestion adaptée des terres et des sols, créatrice d'emplois et de revenus et porteuse de développement durable.

LES ENJEUX

En 2050, l'agriculture mondiale va devoir produire suffisamment pour nourrir une planète composée de 9,5 milliards d'êtres humains dans un contexte de changement climatique.Face à ces défis, il faut garder nos sols vivants car la production agricole est fortement corrélée à la santé des sols. L'augmentation du carbone dans les sols est un des leviers majeurs pour relever le triple défi de la sécurité alimentaire, de l'adaptation des systèmes alimentaires et des populations aux dérèglements climatiques et de l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre.

QU'EST CE QUE L'INITIATIVE 4 POUR 1000?

L'initiative 4 pour 1000 : les sols pour la sécurité alimentaire et le climat, portée au niveau international, vise à améliorer la teneur en matière organique et encourager la séquestration de carbone dans les sols. Cette initiative fédère tous les partenaires qui mettent en place des actions concrètes sur le stockage du carbone dans les sols et le type de pratiques pour y parvenir (agroécologie, agroforesterie, agriculture de conservation, de gestion des paysages…).

Le terme «4 pour 1000» correspond au taux de croissance annuel de 0,4 % du stock de carbone dans les sols qui permettrait de stopper l'augmentation actuelle du CO2 dans l'atmosphère. Cela illustre qu’une augmentation du stock de carbone dans les sols agricole et forestiers, même infime, est un levier majeur pour réduire la quantité de gaz à effet de serre et donc limiter la hausse des températures induites par le changement climatique.

Quels sont les objectifs ?

  • Engager les acteurs nationaux et internationaux dans une transition vers une agriculture productive, hautement résiliente, fondée sur une gestion adaptée des terres et des sols, créatrice d’emplois et de revenus et ainsi porteuse de développement durable.
  • Contribuer à l’objectif de lutte contre le changement climatique et la sécurité alimentaire.

     

  • Inciter les acteurs à appliquer les pratiques permettant de maintenir ou d’améliorer la teneur en carbone pour un maximum de sols agricoles ou de préserver les sols riches en carbone.
  • Chaque partenaire s’engagera sur un objectif, un ou des types d’actions (de la gestion du stock de carbone des sols à d'autres mesures d'accompagnement)
  • Envoyer un signal fort sur le potentiel du secteur agricole à participer à l’objectif de long terme de neutralité carbone des économies.

Les plans d'actions

L’initiative 4 pour 1000 a été lancée en décembre 2015 dans le cadre de la COP21 à Paris. Plus de 150 partenaires (États, organisations internationales, groupe d’agriculteurs, entreprises…) ont rejoint la démarche et proposent des projets concrets pour favoriser la gestion du carbone dans les sols (projets de restaurations, d’amélioration des stocks de carbone, mise en oeuvre de politiques publiques adaptées, programme de formation et diffusion des connaissances…).

L’initiative comprend un volet recherche à l’échelle internationale destinées à mutualiser les avancées de la recherche sur les mécanismes et l’estimation du potentiel de stockage dans les sols selon les régions et les systèmes, sur les pratiques performantes et leur conséquence sur la séquestration du carbone.