Devenir ingénieur agronome, vétérinaire ou paysagiste : 2 700 places supplémentaires d'ici 2024 !
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
À l'horizon 2024, plus de 2 700 étudiants supplémentaires seront accueillis dans les établissements d'enseignement supérieur agricole, publics ou privés sous contrat avec le ministère.

Choisir ces écoles, c’est privilégier des formations menant à des emplois tournés vers l’avenir, en lien avec les grandes préoccupations de notre société : l’alimentation, l’environnement, la santé et le bien-être des animaux, les territoires, le développement durable, l’énergie, le paysage… C’est aussi faire le choix de formations concrètes, par voie scolaire ou par apprentissage (ingénieurs et paysagistes), dans des établissements dynamiques, équipés d’installations de pointe, de centres hospitaliers universitaires vétérinaires, d’exploitations agricoles, d’ateliers technologiques, etc.

  • L'agronome : un ingénieur du vivant polyvalent

L’agronome exerce dans le domaine de l'agriculture, de l'environnement et de l'agroalimentaire. Il est amené à répondre à des problèmes, concrets et souvent complexes en mobilisant des connaissances scientifiques dans les domaines des sciences du vivant, des sciences de l'ingénieur et des sciences économiques, humaines et sociales et des technologies en constant développement.
Il améliore les pratiques et les techniques pour développer des productions (agriculture, sylviculture, agroalimentaire) durables, respectueuses de l’environnement, compétitives, et répondant aux attentes de la société. Il intervient également dans les domaines de l’aménagement du territoire et de l’environnement. Il exerce souvent des fonctions managériales dans lesquelles sa formation pluridisciplinaire est particulièrement appréciée.

  • Le vétérinaire : le spécialiste de la santé animale

Traditionnellement, le vétérinaire soigne les animaux de compagnie ou de sport, le bétail et la faune sauvage, mais il peut exercer des activités extrêmement diversifiées (recherche, entreprises agro-alimentaires ou pharmaceutiques, services publics). Il est l'interface entre la santé animale et humaine, l'animal vivant et le produit alimentaire. Il participe également aux programmes de gestion des espèces des populations animales urbaines ou rurales, de la préservation de la santé publique et du développement durable.

  • Le paysagiste : un concepteur au service des territoires

Le paysagiste diplômé d'État conçoit et assure la maîtrise d’œuvre complète d'aménagements de l'espace public, de parcs et de jardins. Sur les projets et les études, il collabore avec un grand nombre d'interlocuteurs : les équipes spécialisées dans la reconnaissance des potentialités des territoires (géographe, sociologue, écologue, etc.). De plus, il travaille en partenariat avec les autres professionnels de la conception et de la maîtrise d’œuvre (architecte, urbaniste, ingénieur en paysage).

Comment devenir vétérinaire, ingénieur agronome ou paysagiste ?

Si vous êtes en classe terminale

Vous pouvez préparer, en deux ans, les concours communs (A ou A-TB) d’entrée dans les écoles publiques d’agronomie ou vétérinaires, en saisissant les vœux pour les formations suivantes, dans parcoursup :

  • Pour les bacheliers généraux : classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE)  "biologie, chimie, physique et sciences de la terre" (BCPST),
  • Pour les bacheliers technologiques : classes préparatoires aux grandes écoles « technologie et biologie » (A TB)

Vous pouvez  aussi entrer dans certaines écoles d’ingénieurs recrutant directement après le bac :

  • AgroCampus Ouest, en spécialités « agroalimentaire », « horticulture » et « paysage », vœux à formuler dans parcoursup,
  • École d’ingénieurs de Purpan, ESA d’Angers, ISA de Lille, ISARA, du 2 janvier au 30 mars 2018, candidatures à formuler via le portail d'inscription GEPB,
  • UniLaSalle, vœux à formuler dans parcoursup,

Si vous êtes en BTSA, BTS, BTS-maritime, DUT

Vous pouvez entrer dans une classe préparatoire « adaptation technicien supérieur » (ATS-bio ou ATS paysage) qui prépare en un an  les concours C d’entrée dans les écoles publiques d’ingénieurs agronomes, dans les écoles nationales vétérinaires ou dans les écoles de paysage.

Il convient de demander en mars un dossier d’inscription auprès du lycée de votre premier vœu d’inscription (voir liste des lycées).

Vous pouvez aussi vous inscrire directement au concours d’accès aux écoles publiques d’ingénieurs agronomes par apprentissage :  ou au concours commun d'entrée en 1re année dans la formation conduisant au diplôme d'État de paysagiste.

La formation vétérinaire n’est pas accessible par apprentissage.

Un concours spécifique pour les titulaires d'un DUT (concours C2) permet d'entrer dans les écoles publiques d'ingénieurs.

L’École supérieure du bois et les autres écoles privées d’ingénieurs recrutent également à bac+2, plus de renseignements connectez vous  sur le site de chacune des écoles .

Si vous êtes en licence, licence pro

En fonction de la mention de licence préparée, vous pouvez vous inscrire directement au concours B d’entrée dans les écoles publiques d’ingénieurs agronomes et dans les écoles nationales vétérinaires.
 
Les écoles privées d’ingénieurs recrutent également à bac+3, plus de renseignement sur le site de chacune des écoles.