Des légumineuses pour stimuler l’agriculture durable
07/12/2016
Crédit ci-après
© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr
Un nouveau rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, publié à l'occasion de la Journée mondiale des sols le 5 décembre, souligne l’intérêt des légumineuses dans l’alimentation, le piégeage du carbone et la fertilité des sols.

« Les sols et les légumineuses offrent une symbiose unique qui protège l'environnement, améliore la productivité, contribue aux efforts visant à s'adapter au changement climatique et fournit des nutriments essentiels aux sols et aux autres cultures », a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO à l'occasion de la Journée mondiale des sols, « Sols et légumineuses, une symbiose vitale » le 5 décembre. Selon le nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, les sols et les légumineuses peuvent contribuer à nourrir une population mondiale croissante et à lutter contre le changement climatique.

Les légumineuses telles que les lentilles, les haricots secs et les pois chiches sont des plantes fixatrices d'azote qui peuvent être bénéfiques pour les sols, en améliorant leurs conditions de croissance ainsi que celles des autres plantes. Cet azote de l’air enrichit naturellement le sol, économisant selon le rapport près de 10 milliards de dollars d'engrais synthétiques chaque année. Les légumineuses contribuent également au piégeage du carbone dans le sol et permettent une meilleure filtration des eaux.

Les légumineuses, architectes de la santé des sols

Un tiers des sols dans le monde sont à présent considérés comme étant dégradés, et ce, pour de multiples raisons telles que l'acidification, la salinisation, l'érosion et l'urbanisation… Actuellement, le monde perd ses sols 10 à 20 fois plus vite qu'ils ne se reconstituent, une tendance que les légumineuses peuvent compenser. Intégrer les légumineuses dans des techniques agricoles telles que les cultures intercalaires, les cultures de couverture et la rotation des cultures peut contribuer à restaurer la santé des sols.

Rapport de la FAO sur les légumineuses (PDF, 12.95 Mo)

Voir aussi