Construction bois : des logements sociaux qui concilient esthétisme, confort et écologie
©Xavier Remongin/Min.Agri.Fr.
Dans une petite rue de Saint-Denis (93), un ouvrage blanc se niche parmi des immeubles de béton. Du haut de ses cinq étages, ce logement collectif possède une caractéristique étonnante : il est constitué à 90% de bois. C'est l'un des tous premiers immeubles de 5 étages (plus les combles) en bois dans l'hexagone. Visite d’une construction insolite.

Un revêtement métallique blanc habille l'immeuble de cinq étages plus combles. Pour percer le secret de cet ouvrage livré fin janvier 2015, il faut entrer dans la cour intérieure.

Du bois à tous les étages

Le bâtiment accueille dix logements locatifs sociaux, du studio une pièce à l'appartement 5 pièces. En apparence, seules les poutres de la façade donnant sur un potager collectif indiquent que l'ouvrage recèle un secret de fabrication novateur : son ossature et sa structure ont été réalisées en bois à partir du 1er étage. Même la cage d'escaliers et la cage d'ascenseur sont en bois ! Un défi pour les architectes, qui ont dû faire changer les mentalités des professionnels de l'immobilier. Pour éviter les chocs, la propagation du feu en extérieur et l'altération du bois, les architectes ont choisi d'habiller les façades et balcons de béton et de taule.

Un matériau écologique

Le bois comporte de nombreux atouts d'un point de vue écologique. Ce matériau facilite tout d'abord la constitution d'une enveloppe thermique performante, ce qui permet de réaliser des économies d'énergie. Matière première renouvelable, le bois joue également un rôle clé contre le réchauffement climatique : il stocke le CO².

Un chantier plus rapide et plus propre

Le bois permet de minimiser les contraintes liées aux installations de chantier. Pas besoin de grue fixe ! Un camion a déchargé quotidiennement les panneaux de lamellés-croisés assemblés en usine… sans encombrer la rue à sens unique. La structure bois – soit les cinq étages et les combles - a été montée en seulement neuf jours, en minimisant les nuisances sonores du voisinage.

« On va beaucoup plus vite qu'en construction classique, du type béton, parpaing » commente Jean-Thibaut Bernard, architecte de l'ouvrage. « C'est comme pour monter un meuble : on assemble les panneaux préfabriqués en lamellés-croisés. Ils sont issus de planches d'épicéa ».

Améliorer la qualité de vie des habitants

Alors que le site immobilier était implanté dans un réseau d'habitat insalubre, ce bâtiment a reçu la certification Habitat & Environnement. Confort et esthétisme… il offre des conditions de vie confortable à ses locataires.

L'utilisation de ce matériau naturel s'inscrit ainsi dans l'objectif du mieux-vivre en ville. Il offre notamment une acoustique très agréable à ses habitants. Grâce à l'isolement qu'offrent les panneaux en épicéa, les résidents ne sont dérangés ni par leurs voisins, ni par les bruits de la rue. « On a l'impression de vivre dans un chalet » confie un habitant de l'immeuble, ravi de vivre dans un appartement tout de bois, du sol au plafond.

Matériau économique, le bois a également permis de résoudre une problématique dite de « dent creuse », c'est-à-dire un site où il est difficile de construire, car il est localisé entre deux ouvrages.

Cinq autres projets de construction bois devraient bientôt sortir de terre dans la région. Cette effervescence contribuera à dynamiser la filière forestière française.

Résidence Dezobry, St Denis, JTB Lignatec PCH - film from Cyrille Lallement on Vimeo.