Vietnam

Télécharger la fiche Vietnam - Collection 2018 (PDF, 261.13 Ko)

Contexte agricole et relations internationales

Ce qu'il faut retenir

Malgré d’importantes régions montagneuses, le Vietnam dispose d’atouts géographiques et climatiques pour l’agriculture, notamment son extension sur 14 degrés de latitude et son importante façade maritime, qui lui permettent de bénéficier d’un bon potentiel agricole et d’une grande variété de productions.

Tout en constatant une forte urbanisation et l’émergence d’une classe moyenne urbaine, le Vietnam reste un pays encore très rural et agricole. Plus de 65 % de la population vit en zone rurale et 42% de la population active était agricole en 2016. Malgré un fort morcellement de la production du fait de l’existence de 9,5 millions d’exploitations dont la taille moyenne est inférieure à un hectare, le secteur agricole a contribué à 18% du PIB en 2016.

Après une période de collectivisation des terres et une situation alimentaire préoccupante dans les années 80, le Vietnam a réalisé, en l’espace de trois décennies, des progrès spectaculaires. Non seulement la sécurité alimentaire dans le pays s’est fortement améliorée, mais le Vietnam est devenu un grand pays exportateur de produits agricoles.

Le Vietnam est en 2016 le 1er exportateur mondial de noix de cajou et de poivre, le 2e de riz et de café, et le 4e pour le caoutchouc. Le pays importe des céréales et produits destinés à l’alimentation animale. Entré dans une stratégie à grande échelle d’internationalisation de son économie, le Vietnam a notamment signé un accord de libre-échange ambitieux avec l’Union européenne qui devrait encore amplifier des échanges commerciaux en pleine expansion.

Dans la poursuite du développement de son agriculture, le Vietnam est à la croisée des chemins car confronté à de nombreux défis en termes de productivité, de qualité et de durabilité. Il est en particulier l’un des pays les plus exposés aux conséquences du changement climatique. Compte tenu de l’importance socio-économique du secteur, l’État a défini, pour la période 2011-2020, une grande stratégie sur les trois composantes du développement agricole et rural (agriculture, paysans et milieu rural), dite stratégie Tam Nong (le nom Tam Nong (Tam = trois / Nong = agricole) repose sur un jeu de mots en vietnamien et fait référence aux trois axes de la stratégie : Nong nghiep (=agriculture), Nong dan (=paysans) et Nong thon (= milieu rural)), qui doit permettre de relever ces défis.

Voir aussi