#SIA2018 - Comment se préparer au TLNA, le prix des lycées agricoles ?
legende ci après
Cheick Saidou / Min.Agri.Fr

L’Agricampus La Roque (Aveyron), le lycée du Nivot (Finistère). Idylle, race Aubrac, Lola, race normande. Océane et Louis-Baptiste, deux concurrents du Trophée national des lycées agricoles, livrent leurs impressions sur leur première venue au Salon de l’agriculture.

Le bien-être animal au cœur des épreuves

Crédit ci-après
Océane, 18 ans, est actuellement en BTS production animale à l’Agricampus La Roque (Rodez).

Il reste encore une épreuve à passer pour son équipe avant la présentation de dimanche : la manipulation. « Il faut mener la vache jusqu’au ring, la lâcher, puis l’attraper au lasso, la positionner à un point fixe. Puis, il faut lui faire plusieurs licols. Tout cela en assurant la sécurité et le bien-être de l’animal », précise Océane. « Le stress monte avant les épreuves ».

Cela fait six mois que l’équipe de six lycéens titulaires se prépare au concours. 

Idylle, la vache Aubrac de six ans, est accompagnée de son veau Neige, âgé de trois mois. « Son petit viendra avec elle sur le grand ring car c’est une race très maternelle. La vache pourrait être angoissée si elle ne voyait pas son veau »

Le plaisir d'expliquer sa formation

De l’autre côté de l’allée, une vache Normande à l’air placide. Il s’agit de Lola, de l’équipe du lycée du Nivot à Lopérec. « On l’a choisie parce qu’elle est docile », explique Louis-Baptiste, élève de première année en BTS production animale, âgé de dix-huit ans. « Elle a déjà participé aux Agri Deiz à Quimper »

Pour l’épreuve de l’affiche, l’équipe du Nivot a choisi de représenter tous les acteurs de la filière agricole. « Il y a un agriculteur, un vétérinaire, un directeur d'établissement agricole, un cuisinier, un forestier qui se charge de l'entretien du territoire…. L’idée était de représenter toute la chaîne collective ». 

En attendant la remise des Trophées dimanche après-midi, le lycéen partage ses compétences en élevage. « Il y a beaucoup de monde sur le salon. Entre deux épreuves, on a l’occasion de discuter avec les visiteurs sur ce qu’ils pensent

Crédit ci-après
du milieu agricole et de répondre à leurs questions » 

Un concours en 4 épreuves


Ce concours valorise le travail réalisé par les élèves au sein de leurs établissements. Il comprend 4 épreuves :

  • communication (création d'une affiche, d'un blog et d'une vidéo, et décoration de la stalle) ;
  • manipulation d'un bovin en toute sécurité ;
  • présentation d'un animal ;
  • implication des jeunes sur le salon.

La première épreuve se prépare dans le cadre de l’établissement. Les trois suivantes se déroulent lors du Salon international de l'agriculture.

 

Voir aussi