Positionnement et perspectives d'évolutions du Comité national de développement du bois
28/02/2017
Roland Renoult
Le CGAAER a été chargé d'examiner l'avenir du Comité national du développement du bois  (CNDB) dans un contexte renouvelé par une diminution de ses subventions publiques, par la signature d'un contrat de filière en 2014 et par l'établissement en 2016 du Plan national de la forêt et du bois

Crédit ci-après
© cndb.org
Rapport de mission d'expertise n°16087 CGAAER

Novembre 2016

Mots clés : CNDB, Comité national de développement du bois, filière bois, communication bois, promotion bois

Enjeux

Le Comité national du développement du bois (CNDB) a été créé en 1989 par la profession avec un appui décisif du ministère. En développant d'importantes actions de formation, de promotion et de communication sur les usages du bois, notamment dans le domaine de la construction, le CNDB a constitué un formidable outil pour la filière forêt bois.

Une génération plus tard, le panorama a beaucoup changé : diminution considérable des contributions publiques attribuées au CNDB, signature d'un contrat de filière en 2014, établissement du Plan national de la forêt et du bois en 2016... Les objectifs et l'organisation du CNDB méritaient d'être revisités. La filière forêt bois ayant souhaité qu'un diagnostic de la situation du CNDB et des propositions d'évolution soient établis, une mission a été confiée au CGAAER. Cette mission se place à un moment crucial pour le CNDB, cette structure ne disposant plus de direction depuis début 2016.

Méthodologie

La mission a procédé à l'audition de 26 personnalités de la filière et des dix agents du CNDB. Les documents tels que le contrat du Comité stratégique de filière, le Plan national forêt bois, le rapport de la Cour des comptes sur le CNDB de novembre 2012, le rapport du CGAAER n° 14116 consacré à France Bois Forêt ont constitué la principale source documentaire.

Résumé

Après avoir rappelé l'origine du CNDB et son action actuelle, le rapport inventorie les raisons d'être de cette structure en 2016 et dresse différents scénarios de son évolution.

Malgré une restructuration de grande ampleur, le CNDB détient encore des compétences notoires. Or, la filière a des besoins correspondant pour partie à ces capacités. Il serait donc regrettable de réduire à néant la richesse accumulée au sein du CNDB.

Cependant, les coûts des actions menées par le CNDB et les nouveaux enjeux auxquels la filière doit répondre imposent que l'organisation et la place du CNDB soient repensées. Différents scénarios ont été proposés et analysés pour répondre à plusieurs objectifs. Le besoin d'unité et de simplification de la filière milite pour que les compétences clés du CNDB soient intégrées dans l'une ou l'autre des structures de la filière (ou, pour le moins, qu'elles soient placées sous l'étroit contrôle de la filière). Il apparaît fondamental que ces choix stratégiques soient rapidement effectués par la filière avant d'arrêter le type de compétences à conserver ou à recruter.

Lien vers le rapport


S'abonner à La lettre du CGAAER