Pomme de reinette et pomme d'api...
Crédit ci-après
© Xavier.Remongin/Min.Agri.Fr
Reinette, Granny, Gala, Pink Lady, Jonagold, Elstar… la pomme se décline sous plusieurs coloris et variétés. Le fruit préféré des Français comporte de nombreux atouts nutritionnels.

D’où vient la pomme ?

La pomme existe depuis 80 millions d’années. Dans la mythologie romaine, elle apparaissait déjà sous les traits de Pomone, divinité des fruits, traditionnellement représentée sur un grand panier de fruits, tenant quelques pommes de la main gauche. D’origine asiatique, ce fruit de la famille des rosacées arrive en Europe à l’époque de la Préhistoire. À la Renaissance, grâce à la découverte des méthodes de reproduction végétale, les hommes vont créer de nouvelles variétés. Au XIXe siècle, on comptait déjà plus de six cents variétés. Il en existe aujourd’hui plusieurs milliers.

Comment pousse-t-elle ?

Le pommier a besoin d’un climat tempéré pour s’épanouir. Il peut atteindre 10 mètres de hauteur. Un peu de lumière et de chaleur, beaucoup d’eau et un sol riche en matière nutritives forment la recette idéale à son développement. Contrairement au cerisier, le pommier n’est pas une espèce auto-fertile. Il a besoin d’une autre variété fleurissant à la même date et d’un pollinisateur, comme l’abeille, pour que sa fleur donne des pommes. Cette caractéristique fait que le pommier ne peut pas se reproduire à l’identique. Le greffage, qui consiste à réunir des portions de végétaux d’une même famille, est donc nécessaire pour conserver une variété.

 

À quelle saison la mange-t-on ?

Il existe une quantité de variétés de pommes mais seule une cinquantaine est commercialisée. Les pommes sont cueillies à partir du mois de juillet pour les plus précoces et jusqu’en novembre pour les plus tardives. Ce fruit a la spécificité d’avoir deux dates de maturité - une maturité de cueillette et une de consommation – et peut être mangé tout au long de l’année. Ainsi, les pommes dites de « garde », cueillies de septembre à octobre, sont commercialisées et mangées en hiver.

Pourquoi la pomme est-elle bonne pour la santé ?

Riche en antioxydant, la pomme a de nombreux atouts nutritionnels et qualités diététiques, dus notamment à sa faible teneur en calories. Grâce à ses fibres parfaitement tolérées, la pomme régularise en douceur le transit intestinal. Pour bénéficier au mieux des vitamines et minéraux qu’elle contient, il est recommandé de la manger avec la peau, à condition de l’avoir passée sous l’eau.

Comment la déguster ?

Au Moyen-Âge, elle a longtemps été utilisée comme un légume, en accompagnement des viandes. La patate, qui vient d’Amérique, la détrône au XVIIe, d’où son nom de pomme de terre. De nos jours, la pomme se transforme souvent en compote, tarte, chaussons, crumble … Râpée ou en quartier, la pomme se déguste à tout moment de la journée. Une fois achetées, les pommes se conservent dans le bac à légumes du frigidaire. Il est conseillé de les sortir une heure avant de les croquer afin qu’elles dégagent tout leur arôme.

La pomme, le fruit préféré des Français

La pomme est le fruit le plus vendu en France, devant l’orange et la banane. Les Français en consomment environ 20 kg chaque année. La Golden est de loin la plus cultivée des pommes (580 000 tonnes). La Gala et la Granny Smith la suivent de près.

Voir aussi