Lutte contre le gaspillage alimentaire : on y croit fort !
Des vidéos, des slams, des affiches, des slogans... En Rhône-Alpes, les élèves des lycées agricoles sont sensibilisés à la lutte contre le gaspillage alimentaire à travers des projets co-financés par le Programme National pour l’Alimentation. Réflexion et création pour une prise de conscience à faire partager : le gaspillage, si on le veut, on peut vraiment le réduire. Zoom sur le travail de deux établissements.

Des idées. Des mots et des images. Et si c’était le secret de la création ? Avec l’appui et l’encadrement de leurs professeurs d’éducation socio-culturelle, les élèves du lycée de Reinach, à la Motte-Servolex, ont choisi des modes d’expression résolument de leur génération.

Les classes de 1ère STAV et de bac pro Aménagement Paysager ont réalisé deux films et la classe de 2nde pro PA s’est mobilisée quant à elle sur des slams et des slogans. A écouter, Le jetage des laitages ou Déchets coulés....Les slogans attestent à la fois de l’appropriation du sujet comme d’une indéniable fantaisie ! Croque ta carotte, t’auras plein de potes, ou Finis ta clémentine, t’auras bonne mine... À moins que vous ne préfériez Finis ton kiwi, tu souriras à la vie...

IL faut dire que la sensibilisation à ce sujet ne date pas d’hier à Reinach. En effet, l’établissement est labellisé "lycée éco-responsable". Dans ce cadre, l’équipe de cuisine a mené de nombreuses actions pour réduire la quantité de déchets : réduction de la taille des assiettes, diminution du poids de la miche de pain, ...Certains plats non consommés sont donnés à la "Cantine Savoyarde" : une association pour les plus démunis. Enfin, les déchets organiques sont mis au méthaniseur de l’exploitation du lycée pour produire de l’énergie (chauffage des bâtiments et électricité).

Il ne faudrait pas croire que les autres lycées soient en reste par rapport à cette créativité débordante. A Vienne, c’est par le biais d’affiches qu’on a choisi de s’exprimer. Visuels et titres-choc : Poubelle qui pousse, Poire encadrée, Manif de légumes, ou encore ni calibrées ni soumises...Le sérieux de l’objectif n’empêche ni le détournement ni l’humour ! À chaque fois, il s’agit de montrer que c’est par des gestes simples et quotidiens, peu contraignants, qui peuvent facilement devenir de (bonnes) habitudes, qu’on agira contre le gaspillage alimentaire. Et l’on sait que la sensibilisation sera plus efficace si ce sont les élèves eux-mêmes qui sensibilisent leurs camarades, avec leurs mots, leurs références, leurs codes. Et puis, au self, ne pas trop jeter, ça peut aussi charmer... Un solide argument !

 

Découvrir :

 

Voir aussi