L'initiative 4 pour 1000 en lice pour le Future Policy Award 2017
25/07/2017
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
Cette année, le « World Future Council » s'est associé avec la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), afin de décerner son prestigieux « Future Policy Award 2017 » (Prix de la politique d'avenir). L'initiative 4 pour 1000, lancée par la France pour augmenter le stockage de carbone dans les sols agricoles fait partie des 7 politiques toujours en lice pour obtenir le précieux sésame, qui sera remis en septembre 2017 à l'occasion de la COP13.

Organisé chaque année par la Fondation « World Future Council », le Future Policy Award consiste à encourager des politiques publiques innovantes, ayant des effets positifs sur les conditions de vie des générations futures. A chaque édition, la Fondation choisit un thème particulier pour lequel de nouvelles politiques sont distinguées pour parvenir à un monde plus juste et plus durable.

Profitant de la 13e Conférence des Parties (COP) sur la lutte contre la désertification qui se tiendra en Chine du 6 au 16 septembre 2017, le World Future Council souhaite cette année distinguer les initiatives les plus marquantes contre la dégradations des sols et la désertification.

Dans cet esprit, un jury d’experts, issus de gouvernements, d’universités, d’organismes internationaux et de la société civile a sélectionné 7 politiques exemplaires en la matière, à retrouver intégralement sur le site World Future Council.

Cette distinction internationale nous rappelle la nécessité d'agir vite !

Pour l'Organisation des Nations Unies, la perte des terres arables serait aujourd’hui de 30 à 35 fois plus rapide que par le passé.

La désertification et la déforestation, causées par les activités humaines et le changement climatique, sont des défis majeurs, avec des répercussions désastreuses sur la vie et les moyens de subsistance des populations. On estime que 135 millions de personnes risquent d'être déplacées si aucune action n'est mise en œuvre pour réhabiliter les terres dégradées. Sont en cause le manque de continuité dans les politiques mais aussi la déforestation, le surpâturage et des systèmes d'irrigation peu performants.

Pourquoi primer l'initiative 4 pour 1000 ?

Partant du constat que les sols constituent le premier stock de carbone, les chercheurs de l'Inra ont mis en place le principe des 4 pour 1000. En captant le CO2 de l’air, via la photosynthèse, une plante absorbe du carbone. Si cette plante se décompose dans le sol, elle lui restitue son carbone sous forme de matière organique. Le sol devient alors plus fertile et résilient.

En augmentant ainsi la matière organique des sols agricoles chaque année, de 4 grammes pour 1000 grammes de CO2, on serait capable de relever un triple défi : assurer une meilleure sécurité alimentaire des populations, adapter les systèmes alimentaires aux dérèglements climatiques et atténuer les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Lancée sur la scène internationale à l’occasion de la COP21 de Paris en novembre 2015, l'initiative 4 pour 1000, invite tous les partenaires signataires de la déclaration commune à faire connaître et mettre en place des actions concrètes pour le stockage du carbone dans les sols et le type de pratiques pour y parvenir (agro-écologie, agroforesterie ou agriculture de conservation par exemple)

Voir aussi