L'essor de la Chine dans le commerce international agricole et ses impacts sur le système agroalimentaire français – Document de travail n°4

En pleine crise économique mondiale, la zone Asie est l’une des seules à continuer à croître. La demande chinoise, en particulier, a beaucoup participé à tirer l’économie mondiale. De nombreux observateurs parlent d’un basculement de l’économie mondiale vers l’Asie, et notamment vers la Chine. Dans le secteur agroalimentaire, ce pays se pose d’ores et déjà en acteur de taille des échanges internationaux agricoles. Cette tendance va probablement se renforcer, au fur et à mesure que la demande alimentaire en Chine va augmenter et se diversifier. Et ce d’autant plus que, malgré une politique agricole forte, la production agricole chinoise risque de ne pas pouvoir croître en conséquence, pour de nombreuses raisons, notamment environnementales. La Chine pèsera donc de plus en plus sur les marchés mondiaux, modifiant les équilibres d’ensemble comme c’est déjà le cas pour certains produits comme le soja. La France peut tirer profit de l’essor de cette demande, comme le montre l’explosion de ses exportations de vins et de spiritueux.Mais elle présente également des faiblesses par rapport au marché chinois présent et futur.

L’essor de la Chine dans le commerce international agricole et ses impacts sur le système agroalimentaire français (PDF, 1.47 Mo)

Les Documents de travail présentent, en une vingtaine de pages, des travaux inédits réalisés sur les domaines d'intervention du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt. De nature technique et stratégique, ils adoptent des approches prospectives ou évaluatives et associent souvent des méthodes qualitatives et quantitatives. Ils comportent des éléments de diagnostic, de comparaison internationale, et éclairent les grands enjeux de politiques publiques. L’objet de leur diffusion est de stimuler le débat et d’appeler commentaires et critiques. 

Voir aussi