Lancement de la 32e campagne des Restos du cœur
Crédit ci-après
©Xavier Remongin/Min.agri.fr
Ce mardi 22 novembre 2016 marque le coup d'envoi de la 32e campagne des Restos du cœur. Cette année encore, l’association redouble d’efforts pour multiplier ses actions, diversifier ses ressources et encourager le bénévolat afin de toujours mieux accompagner les plus démunis vers l’inclusion sociale.

Avec 926 000 personnes accueillies lors de la campagne précédente et plus de 132 millions de repas servis, les Restos ont dépassé le cap des 2 milliards de repas servis depuis leur création.

Coluche
Lutter contre le gaspillage alimentaire... sans mettre en danger la sécurité alimentaire

Face à l’intensification des besoins à couvrir, les Restos du coeur sont en perpétuelle recherche de nouvelles sources d’approvisionnement. Cela passe notamment par la collecte d’invendus alimentaires, activité traditionnelle des Restos désormais en plein essor. Les dons des entreprises ou des producteurs agricoles ainsi que la collecte nationale ont d’ailleurs permis l’an dernier de récolter 43 000 tonnes de denrées. Représentant non moins de 40% du tonnage distribué, cette substitution aux achats participe activement à la lutte contre le gaspillage alimentaire qui est au coeur du fonctionnement des Restos. Néanmoins, il est impératif que cet objectif ne soit pas poursuivi au détriment de la sécurité alimentaire et de l’équilibre nutritionnel des personnes aidées.

C’est pourquoi les Restos souhaitent que les chantiers en cours sur la mise en oeuvre de la loi Garot, qui entrera officiellement en application en février 2017, soient menés à leur terme pour garantir des dons de qualité : les conditions réglementaires, fiscales et sanitaires du don d’invendus doivent sécuriser les bénévoles et répondre aux besoins des plus démunis. Le développement du don alimentaire passe aussi par l’encouragement du don de producteurs agricoles.

L'association siégera prochainement au Conseil National pour l'Alimentation (CNA) pour représenter l'aide alimentaire.

                                                                                                

Restos du coeur (nouvelle fenêtre)

2017 : des enjeux majeurs pour la lutte contre l'exclusion

Face à un tissu social en précarité, les Restos réaffirment leurs valeurs fondatrices : l’accueil inconditionnel, la primauté du bénévolat et l’aide apportée sans jugement ni contrepartie.

Loin de favoriser « l’assistanat », l’association refuse toute stigmatisation et s’emploie à être présente partout où elle le peut et pour tous ceux qui en ont besoin. Elle parvient à réinsérer durablement les personnes, notamment en facilitant le retour à l’emploi.

 

Chiffres clés

  • 926 000 personnes accueillies l'hiver et 367 000 l'été,
  • 132,5 millions de repas distribués,
  • 71 000 bénévoles,
  • 2 112 centres et antennes,
  • 77 Restos Bébés du Cœur.

En savoir plus sur l'association les Restos du coeur

Trouver un Resto du coeur près de chez moi