La scierie, un acteur majeur de la transformation du bois
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
La France métropolitaine dispose d'un patrimoine forestier de plus de 16 millions d'hectares. Une ressource indispensable pour les secteurs de la construction, de l'aménagement intérieur, de l'emballage, mais aussi de l'énergie. Le secteur de la transformation du bois participe au maintien et à la création d'emplois et de valeur ajoutée sur les territoires, notamment en zone rurale. Tour d'horizon des atouts économiques de cette filière.

Près de 38Mm3 de bois ont été récoltés et commercialisés en 2016 en France (Source : Agreste - Enquête de branche - Exploitations forestières), avant d'être valorisés sous différentes formes :

  • le bois d’œuvre, utilisé pour la construction, l’ameublement, l’aménagement des espaces intérieurs et extérieurs, l'emballage ;
  • le bois d’industrie, qui est en général du bois de petite dimension pouvant être valorisé dans des process industriels : panneaux de particules, papier et carton, chimie verte,… ;
  • le bois d'énergie, qui constitue la première source d’énergie renouvelable. Il se présente sous forme de bûches, plaquettes ou granulés de bois.

Sur les 1 494 scieries recensées en France, la région Grand-Est figure en troisième place avec 219 entreprises, derrière la région Auvergne-Rhône-Alpes (381) et la Nouvelle-Aquitaine (275) (Source : service statistique du ministère de l'Agriculture Agreste - 2016). La filière forêt-bois continue à innover pour anticiper les mutations économiques et technologiques à venir.

Parmi les régions les plus dynamiques, la région Grand-Est a enregistré en 2016 une augmentation de 6,5% des volumes de bois sciés par rapport à 2015. Ses peuplements sont essentiellement composés de feuillus (hêtre, chêne, peuplier, …) même si le Massif vosgien compte une forte proportion de résineux.

La scierie Germain Mougenot, une entreprise familiale à la pointe de l'innovation

Située à Mirecourt et dirigée par la famille Mougenot depuis trois générations, la scierie Germain Mougenot prend en charge l'arbre vosgien de la forêt jusqu'au produit fini. De 2010 à 2018, l'entreprise s'engage dans un programme d'investissement pour remplacer son outil de sciage, ce qui permet d'augmenter la capacité de bois transformé, son rendement mais aussi la qualité du sciage. Avec cet investissement, la scierie peut également fabriquer une grande variété de produits à partir des différentes essences disponibles dans la région et s'adapte ainsi aux demandes du marché.

Voir aussi