La "Brigade anti-gaspi" ou comment sensibiliser les ados à la lutte contre le gaspillage alimentaire
Comment sensibiliser les adolescents à la lutte contre le gaspillage alimentaire ? Au lycée viticole d'Avize, on a décidé « d'enseigner autrement », en faisant intervenir une troupe de comédiens. Au programme : une conférence – au fond sérieux, mais à la forme ludique et décalée -, suivie d'un « happening » à la cantine, à l'heure du déjeuner.

Il est midi au lycée viticole d'Avize (Champagne-Ardenne). Quatre inspecteurs débarquent à la cantine. Armé d'un mégaphone, l'un d'eux interpelle une jeune fille : « mais pourquoi tu ne finis pas ton assiette ? ». Un peu déconcertée, la jeune fille rit nerveusement. Une discussion s'installe : « peut-être que tu pourrais demander de plus petites portions si tu n'as pas très faim ? ». A la table voisine, un jeune homme propose son morceau de pain à son voisin. « Il partage son pain ! Bravo ! » s'exclame l'inspecteur, à grand renfort d'applaudissements. La « brigade anti-gaspi » entonne alors une petite chanson : « Ton assiette est vide, nous te disons merci. En mangeant les pâtes, tu respectes l'agriculteur. En mangeant des fruits, tu respectes le primeur. Merci merci merci, la brigade anti-gaspi te remercie ».

Enseigner autrement

Ces inspecteurs d'un genre nouveau sont en réalité quatre comédiens de la compagnie Paname Pilotis – Anaël Guez, Cédric Revollon, Camille Blouet et Louis Caratini – invités par le lycée pour une opération anti-gaspi. Avant ce « happening » en cantine, ils ont donné une conférence devant une centaine d'élèves, dans l'amphithéâtre du lycée. Gaspillage dans l'agroalimentaire et la distribution, responsabilité des ménages, gestes anti-gaspi à adopter, enjeux environnementaux... Le propos est très sérieux, mais la forme, ludique et décalée. « La thématique du gaspillage alimentaire peut être un peu rébarbative. Le jeu permet d'alléger le message », explique Cédric Revollon. Jean-Luc Prost, le directeur du lycée, renchérit : « Il est important aujourd'hui de faire passer les messages aux jeunes avec des moyens un peu décalés. C'est aussi ça, l'engagement d'enseigner autrement ».

Des élèves aux commandes

Après 1h30 de conférence, la joyeuse troupe désigne une dizaine d'ambassadeurs anti-gaspi parmi les élèves. Chargés de faire le lien entre le personnel de cantine, les enseignants et les élèves, ils vont être intégrés à la commission restauration, chargée notamment d'établir les menus de la cantine. « Cela va nous permettre de leur expliquer les règles d'hygiène et les contraintes logistiques, techniques et surtout nutritionnelles, et de les faire participer à la réflexion sur l'évolution du service de restauration », se réjouit Françoise Siret, Secrétaire générale du lycée, qui a fait de la rénovation de ce service l'un de ses chevaux de bataille.

L'intervention de Paname Pilotis semble porter ses fruits : « A Chambray Lès Tours, il y a eu une réduction de 30 % du gaspillage alimentaire à la cantine, à la suite de notre venue il y a deux ans », souligne Anaël Guez. On souhaite au lycée d'Avize qu'il en soit de même !

 

Vous souhaitez organiser la venue de la brigade anti-gaspi dans votre établissement ? Contactez la compagnie Paname Pilotis : www.panamepilotis.com

Voir aussi