Forêt : qu'est-ce qu'une réserve biologique ?
ONF

Les réserves biologiques sont à la fois un outil de gestion spécifique et de protection règlementaire renforcée, permettant de protéger les espèces et les habitats remarquables ou représentatifs des forêts publiques. Elles forment, pour une partie d'entre elles, un réseau de forêts en libre évolution.

C'est un statut de protection spécifique aux forêts de l'État (domaniales) et aux forêts des collectivités (communes, départements, régions...). À ce titre, les réserves biologiques sont gérées par l'Office national des forêts (ONF).

Les réserves biologiques font partie des espaces relevant prioritairement de la Stratégie de Création d'Aires Protégées, ayant pour objectif le classement de 2% du territoire terrestre métropolitain sous statut de protection réglementaire fort (les autres statuts concernés sont les réserves naturelles, les coeurs de parcs nationaux et les arrêtés préfectoraux de protection de biotope (APPB)). Elles relèvent de la catégorie IV de l'UICN.

  • les réserves biologiques dirigées (RBD) et les réserves biologiques intégrales (RBI) : ces deux types de réserves ont les mêmes fondements juridiques, leur différence réside dans les objectifs associés à chacune ;
  • les réserves biologiques dirigées (RBD) sont des espaces protégés en milieu forestier, ou en milieu associé à la forêt (landes, mares, tourbières, dunes), dans lesquels une gestion conservatoire visant la protection d'espèces et d'habitats remarquables ou menacés est mise en place ;
  • les Réserves biologiques intégrales (RBI) sont des espaces protégés principalement en milieu forestier, laissés en libre évolution pour améliorer la connaissance du fonctionnement naturel des écosystèmes et permettre le développement d’une biodiversité associée aux arbres âgés et au bois mort (insectes rares, champignons…).

Début 2016, on compte :

Dossiers de réserves biologiques avec avis favorable du CNPN

CNPN : Conseil national de la protection de la nature

27 juin 2018

  • la réserve biologique dirigée d'Aiguines, d'une surface de 591,76 ha en forêt communale d'Aiguines (83) : création et premier plan de gestion ;
  • les réserves biologiques dirigées de Rambouillet, en forêt domaniale de Rambouillet (78) : extension de 576,02 ha à 1150,17 ha et nouveau plan de gestion.

Ces réserves s'inscrivent dans le réseau national de 254 réserves biologiques.
Plus d'information sur ces réserves.

17 juillet 2018

  • la réserve biologique intégrale de la Tellière-Paluel située dans la forêt domaniale du Bachelard (04), en zone coeur du Parc national du Mercantour : création et premier plan de gestion.

Plus d'information sur cette réserve.

Acte juridique d'institution

Arrêté conjoint des ministres en charge de l'Environnement et de l'Agriculture
Consulter les arrêtés de création des RB sur le site de l'INPN.

Plan de gestion et règlementation des usages

L'initiative du classement en RB appartient à l'ONF, ou au propriétaire dans le cas des forêts des collectivités. L'ONF élabore le dossier de création, qui constitue également le premier plan de gestion de la réserve et est annexé au document d'aménagement. La RB est créée par arrêté pour une durée illimitée.

Dans une réserve biologique, la priorité est la préservation du patrimoine naturel. Aussi, les diverses activités humaines y sont réglementées, au cas par cas, dans l'arrêté. De manière constante, les RBI interdisent l'exploitation forestière ainsi que la chasse au petit gibier. L'accès du public reste souvent possible sous conditions.
Les dispositions particulières aux RB s'ajoutent aux réglementations générales sur les espèces protégées, la circulation des véhicules dans les espaces naturels, l'interdiction du feu, la réglementation de la cueillette...

Références légales

Conventions générales État-ONF :

  • du 3 février 1981 (sur les réserves biologiques en forêts domaniales) ;
  • du 14 mai 1986 (autres forêts relevant du régime forestier).

Instructions ONF, approuvées par les ministères en charge de l'Environnement et de l'Agriculture :

  • n° 98-T-37 du 30 décembre 1998 sur les réserves biologiques intégrales (RBI) ;
  • n° 95-T-32 du 10 mai 1995 sur les réserves biologiques dirigées (RBD).

Code forestier : articles L. 122-7, L. 212-1, L. 212-2-1 et L. 212-3.

Voir aussi