Défis sociaux et environnementaux du capitalisme agraire. Le cas des plantations de palmier à huile en Asie du Sud-Est - Analyse n°71

Les plantations de palmier à huile qui se développent depuis les années 1970 en Asie du Sud-Est s’inscrivent dans une filiation complexe avec les anciennes plantations de type colonial. Les étudier permet de cerner les caractéristiques d’un capitalisme agraire en expansion sur l’ensemble de la planète. Le recours au salariat en constitue un élément central, les stratégies mondiales des firmes dépendant de leur capacité à mobiliser localement des milliers d’ouvriers sur des milliers d’hectares. L’accès au foncier, dans des régions où les droits coutumiers restent forts, demeure également un enjeu important. Si les conditions de travail sont particulièrement dures dans les régions mises en valeur de longue date, sur les fronts pionniers au contraire le déploiement de ces modes de production en grandes unités peut s’accompagner de véritables progrès sociaux. Pour répondre aux critiques des ONG occidentales, dénonçant leurs impacts sur les espaces naturels, les plantations ont dû donner des gages de durabilité sociale et environnementale.

Analyse n°71 - juin 2014 Défis sociaux et environnementaux du capitalisme agraire. Le cas des plantations de palmier à huile en Asie du Sud-Est (PDF, 716.36 Ko)

Les notes d’Analyse présentent en quatre pages l’essentiel des réflexions sur un sujet d’actualité relevant des champs d’intervention du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Selon les numéros, elles privilégient une approche prospective, stratégique ou évaluative.