Salon de l'agriculture 2016 - Cerise ou la fierté bazadaise

Le Salon International de l’Agriculture a à peine commencé que Cerise fait déjà le buzz. Dans les rues, sur les abribus ou encore dans le métro, celle qui a été choisie pour être l’égérie de cette édition 2016 s’impose dans l’inconscient collectif, telle une star de son époque… Même sur les réseaux sociaux, elle s’est fait un nom puisqu’elle a son propre compte sur twitter (@CeriseBazadaise) qui compte déjà quelques fidèles !

Mais attention, pour elle, être star n’est pas une finalité en soit. Non, car Cerise est une bazadaize du Sud-Ouest. A Perquie où elle vit, près de Mont-de-Marsan dans les Landes, elle se prépare pour le salon. Et elle compte bien profiter de ce bref moment d’exposition internationale pour représenter sa race, la faire connaître, la faire développer.

Car la bazadaise a une drôle d’histoire… Race de travail dont le rôle était principalement de labourer les champs, les congénères de Cerise ont bien failli disparaître après la seconde guerre mondiale avec la mécanisation et l’apparition des tracteurs. Dans les années 70, elles n’étaient plus que 700…

Une affaire de passion

Mais c’était sans compter la détermination de quelques éleveurs pour préserver cette race dont la qualité de viande, tendre et goutue, est reconnue au-delà de nos frontières (la bazadaise est notamment exportée en Grande-Bretagne et en Australie).

Joël Sillac, éleveur de Cerise et d’un cheptel de 60 vaches, compte parmi ces résistants. Il est né dans l’exploitation de ses parents qu’il gère aujourd’hui avec sa femme. A l’époque, le cheptel était composé de 12 bazadaises, chiffre correspondant au nombre de places dans l’étable !

Et Joël s’est pris de passion pour cette race qu’il décrit comme vive, avec du caractère, facile à entretenir. Il aime leur robe grisée, le contour clair de leurs yeux, leur culotte arrondie et leurs sabots noirs qui leur donnent plus de mobilité pour gambader dans les champs. Alors même si son choix à l’époque n’était pas dans l’air du temps, il a persévéré. Il a décidé d’élever ses vaches en appliquant la culture du « veau sous la mère » (les veaux sont nourris au pis de leur mère ou nourrice), technique qui elle-même était vouée à disparaître avec les bazadaises.

Aujourd’hui, Joël est fier de venir à Paris avec Cerise car c’est la première fois qu’une bazadaise est nommée égérie du salon. Il est content pour elle, mais surtout pour « la race, le milieu ». Son souhait, finalement, est de transmettre sa passion aux générations futures, comme ses aînés lui ont transmis la passion de la bazadaise.

 

<h2><span class="media_embed"><iframe allowfullscreen="true" class="player" frameborder="0" height="288" mozallowfullscreen="true" scrolling="no" src="https://webtv.agriculture.gouv.fr/player-html5-f8f5230a9fd8051b8539dd8d1bccc1cd.html" webkitallowfullscreen="true" width="512">Cerise, la vache du Salon de l&amp;#39;Agriculture 2016</iframe></span></h2> <p><span class="media_embed">Cerise est une vache de race bazadaise, élevée dans les Landes, à Perquie, près de Mont-de-Marsan. Elle a été choisie pour être l&amp;#39;égérie de l&amp;#39;édition 2016 du salon international de l&amp;#39;agriculture. Rencontre avec cette vache et son éleveur.</span></p> <p><span class="media_embed"><a href="http://agriculture.gouv.fr/cerise-ou-la-fierte-bazadaise" target="_blank">Vous pouvez également retrouver sur le site internet du ministère un article consacrée à Cerise.</a></span></p> <h2><iframe allowfullscreen="true" class="player" frameborder="0" height="394" mozallowfullscreen="true" scrolling="no" src="https://webtv.agriculture.gouv.fr/player-html5-5bf0e8116717ea962acf095e8a7b9a60.html" webkitallowfullscreen="true" width="700">Cerise, la vache du Salon de l&amp;#39;Agriculture 2016</iframe></h2> <p>Cerise est une vache de race bazadaise, élevée dans les Landes, à Perquie, près de Mont-de-Marsan. Elle a été choisie pour être l&amp;#39;égérie de l&amp;#39;édition 2016 du salon international de l&amp;#39;agriculture. Rencontre avec cette vache et son éleveur.</p> <p><a href="http://agriculture.gouv.fr/cerise-ou-la-fierte-bazadaise" target="_blank">Vous pouvez également retrouver sur le site internet du ministère un article consacrée à Cerise.</a></p>

Cerise – Fiche d’identité

Race : bazadaise
Veaux : 6
Age : 8 ans
Poids : 850 kilos
Taille : 1 mètres 50
Fait marquant : égérie du Salon international de l’agriculture en 2016

  • Cerise © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Cerise © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Cerise © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Cerise et Joël Sillac, son éleveur © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Cerise et Joël Sillac, son éleveur © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Les bazadaises élevées par Joël Sillac © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Les bazadaises élevées par Joël Sillac © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Les bazadaises élevées par Joël Sillac © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Les bazadaises élevées par Joël Sillac © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
  • Les bazadaises élevées par Joël Sillac © Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr