Apprentissage et formation continue : des voies de réussite dans l'enseignement agricole
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
Avec 37% d'apprentis en plus dans l'enseignement agricole supérieur entre 2010 et 2015, l'apprentissage a le vent en poupe ! Cette voie de formation, qui mêle connaissance théorique et expérience en entreprise, assure une bonne insertion dans le monde du travail. Quant à la formation continue, elle permet, tout au long de la vie, d'améliorer son niveau de qualification et/ou d'acquérir une qualification professionnelle reconnue.

De nouvelles formations par apprentissage dans l’enseignement supérieur

Les écoles d’ingénieur et de paysage relevant du ministère de l'Agriculture proposent 19 formations d’ingénieur et une formation de paysagiste diplômé d’État par apprentissage. Cette rentrée est marquée par l’ouverture à l’apprentissage de 2 formations d’ingénieur par Montpellier SupAgro :

  • spécialité Agronome à vocation générale et spécialité,
  • Systèmes agricoles et agroalimentaires durables du Sud.

Préparer les jeunes vétérinaires à l’exercice en milieu rural

Afin de renforcer l'installation de vétérinaires dans les territoires ruraux, un dispositif de stages tutorés a été mis en place en 2013 avec la participation de la profession vétérinaire.

Il consiste à appuyer la formation en 5e année d’École nationale vétérinaire sur des stages plus longs (au moins 18 semaines) dans des cabinets vétérinaires ruraux labellisés par un comité de pilotage. Plus de 30 étudiants bénéficieront de ce dispositif cette année.

Les blocs de compétences : une nouvelle voie de qualification

À compter de la rentrée 2017, tous les diplômes professionnels de l'enseignement technique agricole – certificat d'aptitude professionnelle agricole (CAPA), brevet professionnel agricole (BPA), brevet professionnel (BP), baccalauréat professionnel et certificats de spécialisation (CS) – sont organisés en blocs de compétences.

La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale a prévu l’introduction des blocs de compétences dans les diplômes pour sécuriser et assouplir les parcours de formation dans le cadre de la formation professionnelle continue.

Désormais, les candidats de la voie de la formation professionnelle continue et ceux passant par la validation des acquis de l’expérience pourront acquérir des blocs de compétences dans les diplômes de l’enseignement agricole. Ils recevront alors une attestation d'acquisition de blocs de compétences.

L'apprentissage dans l'enseignement agricole, c'est :

  • 33 302 apprentis dont 9 931 dans l'enseignement supérieur,
  • 37% d'apprentis en plus dans l'enseignement supérieur en 5 ans.

Voir aussi