Transition agro-écologique

L'initiative 4 pour 1000 en lice pour le Future Policy Award 2017

Le « World Future Council » et la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD),vont décerner le « Future Policy Award 2017 ». L'initiative 4 pour 1000, fait partie des politiques en lice pour obtenir le précieux sésame, qui sera remis en septembre 2017 à l'occasion de la COP13.
25/07/2017
Actualité

Note méthodologique - Le NODU

Afin d’apprécier les avancées du plan Ecophyto, un indicateur de suivi du recours aux produits phytopharmaceutiques a été défini avec l’ensemble des parties prenantes, c’est le NODU, « NOmbre de Doses Unités ».
19/07/2017
Info +

Biodiversité et Comté AOP, Jura

La production de Comté dans le Jura s'inscrit parfaitement dans les spécificités de son terroir. Sur l'exploitation Michaud, la mise en pâture dans les prés sous bois favorise l'ouverture du paysage et le maintien de la biodiversité. Le lait s'en trouve mieux valorisé. Ce type d'initiatives fait partie des pistes explorées dans le cadre d'Objectif terres 2020, programme en faveur de l'agriculture durable.
06/07/2017
Info +

Enrichir les sols avec l'initiative 4 pour 1000

Il est nécessaire d'engager les acteurs, grâce à la transition agro-écologique, vers une agriculture productive fondée sur une gestion adaptée des terres et des sols, créatrice d'emplois et de revenus et porteuse de développement durable.
27/06/2017
Info +

L'initiative 4 pour 1000 - Mathias Ginet

Mathias Ginet est chargé de mission changement climatique - 4 pour 1000 au bureau mondialisation et sécurité alimentaire (DGPE). Il présente l'initiative 4 pour 1000 lancée par le ministère en charge de l'agriculture dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et la conférence Paris COP21.
27/06/2017
Info +

Rejoignez l'initiative 4 pour 1000 !

Tous les États, collectivités territoriales, entreprises, organisations professionnelles, ONG, établissements de la recherche sont invités à participer à l’initiative « 4 pour 1 000 ». Celle-ci doit permettre de développer des actions concrètes sur le terrain qui bénéficient aux agriculteurs et éleveurs, premiers concernés par la dégradation des terres et plus largement à l'ensemble de la population mondiale.
17/09/2015
Publication

Pages