Adaptation du Centre national de promotion rurale (Cnpr) aux évolutions de la formation à distance
28/02/2018
Michel Penel, Brigitte Jumel
Le CGAAER a été chargé d'étudier l'adaptation du Cnpr aux mutations du marché de la formation à distance et de proposer des scénarios de positionnement institutionnel de l'établissement

Rapport de mission de conseil n° 16115 CGAAER

Septembre 2017

Mots clés : enseignement agricole, formation et enseignement à distance, Agro Sup Dijon, Eduter, Eduter Cnpr

Enjeux

Rattaché depuis 2008 à l’institut Eduter, composante d’Agro Sup Dijon, le Centre national de promotion rurale (Cnpr) est un établissement d’enseignement à distance.

L'enjeu principal de l'établissement est de parachever son adaptation aux mutations de la technologie, à celle des attentes des apprenants et aux nouveautés apportées par les textes réglementaires. Mais l’avenir de la structure est aussi lié à la concrétisation de son intégration à un établissement d‘enseignement supérieur et au retour à la stabilité managériale pour faciliter l’émergence d’un projet de service clair et partagé.

Méthodologie

La mission a conduit des entretiens avec les acteurs parties prenantes du devenir de la structure : représentants des personnels, responsables du site, membres de l’équipe de direction d’Agro Sup Dijon, responsables de la DGER. Elle a reçu des contributions écrites adressées par des agents du Cnpr.

Elle a établi un parangonnage avec deux établissements d’enseignement à distance : le Centre national d’enseignement à distance (CNED) et le Centre d’enseignement rural par correspondance d’Angers (CERCA).

Résumé

Créé en 1965, le Cnpr est chargé de développer un enseignement à distance favorisant la mise en œuvre des missions de l’enseignement technique, professionnel et supérieur du ministère en charge de l’agriculture. Reconnu pour ses réussites dans la formation à distance de l’ère « papier », l’établissement a été confronté aux évolutions technologiques et sociétales, et a dû se réinterroger pour passer à l’ère numérique et s'approprier les modifications de pratiques pédagogiques inhérentes.

Le virage a été pris de façon satisfaisante mais la structure peine toujours à concrétiser les attentes des modifications institutionnelles qu’elle a connues ces dernières années. Le Cnpr a perdu en 2008 sa personnalité d’établissement public national pour devenir une composante de l’institut Eduter, lui même partie d’Agro Sup Dijon, tout en restant implanté à Marmilhat (Puy-de-Dôme). Ce rattachement était alors justifié par un défaut d’ancrage du Cnpr dans l’enseignement supérieur, mais il faudra attendre le contrat d’objectifs et de performance 2017-2021 pour que la construction de passerelles entre Eduter-Cnpr et le pôle École d’Agro Sup Dijon soit explicitement affichée.

A ces difficultés de positionnement se sont ajoutées des difficultés de gouvernance. Après plusieurs années de stabilité managériale, la structure a connu une succession de sept directeurs en sept ans, tous disposés à mener une démarche de projet de « service » ou d’« établissement » sans qu’aucune d’entre elles n’atteigne son terme.

Dans ce contexte et pour répondre à la commande ministérielle, la mission propose trois scénarios d'évolution pour assurer l'avenir de la structure.

Le premier scénario vise à redonner une autonomie institutionnelle au Cnpr qui conforte ses activités « cœur de métier » et lui ouvre largement les opportunités offertes par le développement de la formation tout au long de la vie.

Le deuxième envisage un renforcement accéléré de l'intégration d'Eduter Cnpr dans Agro Sup Dijon et entend ainsi faciliter le développement de la formation à distance pour toutes les formations qui y sont dispensées.

Le troisième est un scénario de fusion avec l'Institut national de formation des agents du ministère de l’agriculture (INFOMA), qui suppose d'importantes évolutions statutaires et une concertation d'ampleur avec les personnels des deux établissements.

A chacun des scénarios proposés correspond un positionnement particulier de la tutelle qui aura à préciser ses ambitions, ses objectifs et son choix de stratégie.

Lien vers le rapport : Adaptation du Centre National de Promotion Rurale (CNPR) aux mutations du marché de la formation à distance (PDF, 726.09 Ko)


Logo abonnementS'abonner à La lettre du CGAAER