Risques rencontrés lors des travaux d'élagage
Les risques liés aux travaux d'élagage
Les travaux d’élagage impliquent la maîtrise de techniques très élaborées et exposent ceux qui les réalisent à de graves risques professionnels.

Scies à chaîne d’élagage

De trop nombreux accidents sont liés notamment à l’utilisation à une main de scies à chaîne pour l’élagage répondant à la norme européenne harmonisée NF EN ISO 11681-2. Ces accidents arrivent dans certains cas hors du houppier d’un arbre et concernent souvent des opérateurs non qualifiés.

Les scies à chaîne d’élagage sont des scies à chaîne de conception particulière, ayant une masse limitée et destinée à n’être utilisée que par un opérateur qualifié, pour tailler et élaguer les parties supérieures des arbres sur pied,(pratiquement les houppiers). Elles ne doivent donc pas être utilisées au sol. De même, l’utilisation à deux mains constitue leur mode d’utilisation normale. L’utilisation à une main doit rester exceptionnelle comme le prévoit l’annexe B de la norme européenne harmonisée précitée NF EN ISO 11681-2.

Harnais d’élagage

Les équipements de protection individuelle (EPI) qui composent la chaîne d’assurage anti-chute du grimpeur ont une importance vitale. Les professionnels de l’élagage sont invités à porter une attention plus particulière sur ces derniers car le régime dérogatoire applicable aux travaux réalisés dans les arbres (introduit par l’arrêté du 4 août 2005 et commenté par la note de service du 27 juin 2007, référencée DGFAR/SDTE/N2007-5018 autorise de progresser dans l’arbre avec la seule corde de travail, à l’exclusion d’une corde de sécurité.

Il y a donc lieu de contrôler que la totalité des EPI en cause, équipement de maintien au travail et de prévention des chutes, longe de maintien, connecteurs, corde de travail, systèmes autobloquants de positionnement de l’opérateur sur la corde de travail, fausses-fourches etc.., sont appropriés, dûment vérifiés et maintenus en permanence en bon état.

Travaux d’élagage à proximité de lignes électriques aériennes 

Les travaux d’élagage effectués au voisinage de lignes électriques aériennesexposent les travailleurs a des risques d’électrisation voire d’électrocution. C’est pourquoi, ces travaux, qu’ils soient effectués ou non pour le compte des entreprises chargées du transport et de la distribution d’électricité sont soumis aux distances de sécurité prévues par les articles R.4534-107 à R.4534-130 du code du travail. Si, pour une raison ou pour une autre, les distances de sécurité ne peuvent être respectées, il convient de respecter une procédure de consignation visant à s’assurer que la ligne est hors tension pendant toute la durée des travaux.

Il importe enfin de noter que les branches humides de sève ou mouillées sont conductrices. Un opérateur, muni ou non de ses outils, peut donc se trouver au delà des distances requises par la réglementation et être néanmoins en danger si la branche sur laquelle il travaille risque de toucher une ligne ou de provoquer un arc électrique. Les arbres en cours d’abattage ne doivent pas, pour les mêmes raisons, risquer de tomber sur des lignes électriques. La note de service du 17 mars 2009 indique les principales mesures à prendre

Matérialisation des zones d’intervention 

Des accidents surviennent car des personnes, le plus souvent des travailleurs, ont pu ou dû pénétrer, pour leur travail, dans les zones où ils étaient susceptibles d’être atteints par la chutes de branches ou de billons d’un arbre en cours d’élagage. Il est impératif que ces zones soient matérialisées au sol afin que les travailleurs n’y pénètrent pas.

Travailleurs indépendants 

Il est important de signaler que le décret n°2008-1053 du 10 octobre 2008 a rendu applicables aux travailleurs indépendants ainsi qu’aux employeurs qui interviennent directement, les textes qui permettent de prévenir les principaux risques auxquels un travailleur peut être exposé dans un arbre.

Pour aller plus loin 

Voir aussi