Comprendre l'étiquetage sur l'origine de la viande et du lait
Crédit ci-après
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr
Dans le cadre du plan de soutien à l'élevage, un décret met en place l'étiquetage obligatoire de l'origine de la viande dans les plats préparés et du lait dans les produits laitiers à partir de ce 1er janvier 2017.

Cette mesure est une expérimentation lancée pour une durée de deux ans, qui sera suivie par la Commission européenne en vue d’une éventuelle généralisation à l’UE.

Cette mesure assure aux consommateurs une meilleure transparence et une meilleure traçabilité pour les produits qu'ils consomment.

Étiquetage de l'origine de la viande dans les plats préparés

Cet étiquetage est obligatoire à partir du moment où le plat préparé (lasagnes, raviolis, etc) contient plus de 8% de viande dans le plat.

L’étiquette devra préciser l’origine du produit (pays de naissance, d’élevage et d’abattage des animaux). La mention « Origine France » ne pourra être utilisée que si 100 % des viandes le sont.

Pour rappel, l’étiquetage de l’origine était déjà obligatoire pour l’ensemble des viandes fraîches depuis le 1er avril 2015.

Étiquetage de l'origine du lait dans les produits laitiers

Cet étiquetage est obligatoire à partir du moment où le produit contient plus de 50% de lait (lait liquide entier, demi-écrémé ou écrémé, beurre, crème, yaourts et fromages).

Ne sont en revanche pas concernés les laits infantiles, les glaces, les fromages à pizzas.

L'étiquette devra indiquer le pays de collecte, de conditionnement et de transformation du lait.

 

En ce qui concerne les produits fabriqués ou commercialisés avant le 1er janvier, et dont l'étiquetage n'est pas conforme, ils pourront être vendus ou distribués jusqu'au 31 mars 2017.