Décrypter l'étiquetage alimentaire
Crédit ci-après
© Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
Plusieurs règles d’étiquetage des produits alimentaires sont en vigueur, pour une meilleure information du consommateur sur la composition des aliments. Le point pour faire ses courses en toute sérénité.

Différencier DLC et DDM (anciennement DLUO)

La Date Limite de Consommation (DLC) et la Date de Durabilité Minimale (DDM) indiquent la période pendant laquelle le produit conserve ses propriétés spécifiques.

La DLC, une date à respecter pour prévenir des risques pour la santé

La Date limite de consommation (DLC) est indiquée par cette formule : «A consommer jusqu’au ...».

La DLC apparaît sur les denrées périssables (produits laitiers frais, viandes, poissons, œufs, légumes épluchés en sachets, etc) dont la consommation au-delà de cette date présente un danger pour la santé.

La DDM, une date indicative pour prévenir d'une perte de goût ou de texture

La date de durabilité minimale anciennement date limite d’utilisation optimale (DLUO) est indiquée par les formules suivantes :

  • «A consommer de préférence avant le ...»
  • «A consommer de préférence avant fin ...»

Elle indique le délai au-delà duquel les qualités gustatives ou nutritionnelles du produit risquent de s’altérer.

Comprendre la liste des ingrédients

La liste des ingrédients comprend tous les composants qui entrent dans la fabrication de l’aliment (matières premières agricoles, épices, additifs, etc.). Les ingrédients y sont présentés dans un ordre bien précis sur l’étiquette : le plus présent en premier, le moins présent en dernier.

La quantité d’un ingrédient est indiquée lorsqu’il figure dans la dénomination de vente ou est mis en évidence dans l’étiquetage.

La présence d’allergènes doit être obligatoirement indiquée.

Connaître l'origine des produits

Il est obligatoire d’indiquer le pays d’origine ou le lieu de provenance d’une denrée alimentaire lorsque, en l’absence d’une telle information, le consommateur pourrait être induit en erreur quant au pays d’origine ou de provenance réel du produit.

L'étiquetage de l'origine de la viande fraîche est obligatoire depuis le 1er avril 2015

L'étiquetage de l'origine de la viande dans les plats préparés et du lait dans les produits laitiers est réglementé depuis le 1er janvier 2017.

Indication obligatoire de la présence d'OGM

La présence d’OGM (organismes génétiquement modifiés) dans l’un des ingrédients doit être obligatoirement mentionnée.

Comprendre les signes officiels de qualité

Il existe des signes officiels de qualité, comme par exemple l’appellation d’origine protégée (AOP), l’agriculture biologique (AB) ou encore le label rouge. Les aliments qui en bénéficient répondent à un cahier des charges défini, dont le respect est contrôlé régulièrement par des organismes agréés.

Consulter l'infographie sur les signes de qualité