Les Poissons du Soleil, fermes aquacoles innovantes
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
C'est sur le port de Sète-Frontignan (Hérault) que Les Poissons du Soleil, entreprise spécialisée dans la production de jeunes poissons marins, a installé en 2015 son site principal de pré-grossissement. Chaque année, plus de 10 tonnes d'alevins de bars, de daurades royales et de maigres – destinés à terme à des fins de consommation humaine – sortent de ses bassins. Visite guidée d'un site performant, innovant et respectueux de l'environnement.

À l'intérieur du bâtiment, 12 larges bassins de 43 m³ chacun accueillent 500 000 jeunes poissons, des alevins de bar, de daurade royale et de maigre. En provenance de l'écloserie voisine, située à Balaruc-les-Bains, ils passeront 5 à 8 semaines dans les bassins de Frontignan. Le temps nécessaire pour les faire grandir – et surtout grossir. « De 1,5 à 2 g à leur arrivée, ils atteindront à leur sortie un poids compris entre 5 et 8 g », précise Sébastien Vernet, responsable du site.

Tout au long du processus, la qualité, la bonne formation et la taille des poissons seront régulièrement contrôlés. Ils sont ensuite livrés par camions ou bateaux viviers à ses clients : des élevages de poissons situés en Afrique du Nord – notamment en Tunisie et, de plus en plus, en Algérie – mais aussi en Grèce, en Croatie et au Portugal. Son principal concurrent étant la Turquie.

Un fonctionnement en eau « recirculée »

Ici, l'ensemble du site fonctionne en circuit fermé, offrant le double avantage de la protection environnementale et de l'économie d'énergie. « Nous prenons et rejetons très peu d'eau dans le milieu naturel », explique Sébastien Vernet. « Seulement 8 à 10% d'eaux neuves sont prélevées à raison de 50 m³/h pour tout le bâtiment ».

La majeur partie de l'eau des bassins est donc « recirculée » après passage par un circuit de nettoyage associant plusieurs technologies (filtration mécanique, filtration biologique, stérilisation par lampes UV, oxygénation). « Cette maîtrise de tous les paramètres physico-chimiques est primordiale et nous permet d'apporter la meilleure qualité d'eau possible sur les élevages. »

Un transport maritime par bateaux viviers

Depuis 2010, Les Poissons du Soleil est la seule entreprise aquacole française à affréter des bateaux viviers pour transporter ses alevins pré-grossis. Transférés directement depuis les bassins, ils sont ensuite livrés sur les cages en mer de ses clients, améliorant ainsi la qualité de ses produits et de ses services. Ces navires, spécialisés dans le transport de poissons vivants, sont de véritables unités de pré-grossissement flottant. Renouvellement de l'eau, oxygénation, nourrissage… Ils offrent le même équipement qu'à terre, garantissant la qualité des poissons et leur bien-être.

Mi-mai 2018, portée par la forte demande d'alevins liée au développement mondial de l'activité aquacole, l'entreprise a ouvert une deuxième unité de pré-grossissement à Frontignan. Elle devrait permettre de doubler la capacité de production du site.

Les Poissons du Soleil, histoire d'un leader méditerranéen

Créée en 1976 par Georges Balma, ostréiculteur, Les Poissons du Soleil est la plus ancienne écloserie de poissons marins de méditerranée. Sa spécialité : produire des alevins de bar (loup), de daurade royale et de maigre destinés à des élevages marins, en pleine mer ou à terre, sur le pourtour méditerranéen ou au Moyen-Orient. Depuis sa création, l'entreprise a bien grandi et a rejoint en 2003 le groupe Aqualande, acteur majeur mondial dans la sélection, la reproduction et la commercialisation de juvéniles d'espèces marines.

Aujourd'hui, Les Poissons du Soleil exploite 4 sites en Occitanie :

  • 1 écloserie à Balaruc-les-Bains (Hérault) ;
  • 1 site de pré-grossissement/grossissement à Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales) ;
  • 1 site de pré-grossissement (avec transport maritime) à Frontignan (Hérault) ;
  • 1 unité de recherche et développement à Loupian (Hérault).

Actuellement, la production de l’écloserie est de 45 millions d’alevins et celle d'alevins pré-grossis de 20 millions (chiffre qui devrait doubler en 2019). 94% de la production est dédiée à l'exportation pour un chiffre d'affaires global de 15,5 millions d'euros en 2016.

En savoir plus sur Les Poissons du Soleil

Le site de Frontignan en images

  • Le site de pré-grossissement d'alevins de Frontignan est situé sur le port même. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Bras de nourrissage des jeunes poissons. Le diamètre des granulés est adapté à leur taille. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • En 5 à 8 semaines, les alevins vont quadrupler leur poids. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Système de pompage d'eau de mer. Seulement 8 à 10% d'eaux neuves sont prélevées. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Système de filtration biologique. Le site fonctionne sur le principe de l'eau "recirculée". Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Système de traitement par lampes UV. Le site fonctionne sur le principe de l'eau "recirculée". Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Tri des alevins de daurade royale. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Tri des alevins de daurade royale. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • La bonne formation des jeunes poissons est régulièrement contrôlée. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Les alevins sont triés par taille afin de constituer des lots homogènes. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Camion spécialisé dans le transport de poissons vivants. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
  • Dernier contrôle de l'eau des cuves avant le départ du camion pour la Croatie. Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr