Rage : informations grand public et voyageurs

La France est indemne de rage. Les cas de rage en France proviennent tous d’animaux contaminés à l’étranger. La rage ne se transmet pas d’homme à homme.

La contamination de l’homme se fait exclusivement par un animal au moyen de la salive par morsure, griffure, léchage sur peau excoriée ou sur muqueuse (œil, bouche). Elle débute 15 jours avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie et jusqu’à la mort de l’animal. La rage ne se transmet pas entre hommes.

Recommandations importantes en cas de morsure

Tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait obligatoirement l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours.
En cas de morsure :

  •   il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique ;
  •   il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique et effectuer une mise à jour de la vaccination antitétanique ;
  •    il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés
  •    il faut acheter tout animal de compagnie selon les circuits légaux afin d’éviter la réintroduction de la rage en France, et limiter les risques pour soi-même ou les autres.

Voir la vidéo réalisée par le ministère espagnol de l'agriculture, de l'alimentation et de l'environnement. Seule différence avec l'Espagne, en France, la période de surveillance est de 6 mois.

<span class="media_embed"><img alt="La rage, une maladie toujours d'actualité : recommandations aux voyageurs" src="https://webtv.agriculture.gouv.fr/ressources/media/photo-4028-la-rage-une-maladie-toujours-d-actualite-recommandations-aux-voyageurs.jpg" /></span> <h2><span class="media_embed"><iframe allowfullscreen="true" class="player" frameborder="0" height="288" mozallowfullscreen="true" scrolling="no" src="https://webtv.agriculture.gouv.fr/index.php/player-html5-a1dc35363ad22543e701c68b4813aa97.html" webkitallowfullscreen="true" width="512">La rage, une maladie toujours d&amp;#39;actualité : recommandations aux voyageurs</iframe></span></h2> <p style="margin-bottom: 0cm;"><span class="media_embed">Vidéo réalisée par le ministère espagnol de l&amp;#39;agriculture, de l&amp;#39;alimentation et de l&amp;#39;environnement. Seule différence avec l&amp;#39;Espagne, en France, la période de surveillance est de 6 mois.</span></p>

ATTENTION : les conditions sont plus strictes pour les animaux de compagnie en provenance de pays n’appartenant pas à l’Union européenne et où la rage n’est pas maîtrisée.
Consulter la liste des pays hors Union européenne qui jouissent d’une situation favorable au regard de la rage

Il est interdit de ramener des chiens et des chats sur le territoire français excepté sous certaines conditions sanitaires comme notamment:
- l’identification de l’animal,
- une vaccination antirabique en cours de validité,
- et avoir subi une prise de sang pour vérifier sa protection contre la rage au moins 3 mois avant son arrivée dans l’Union européenne, attesté dans un certificat sanitaire établi par un vétérinaire officiel du pays de provenance (le plus souvent vétérinaire de l’Etat) et accompagnant l’animal.

Le non-respect de ces prescriptions réglementaires fait l’objet de peines d’amendes.
Par mesure de précaution, il convient de se renseigner des conditions et modalités sanitaires d’introduction ou d’importation d’animaux de compagnie en France auprès des autorités sanitaires françaises (ambassade de France, services vétérinaires départementaux, ministère de l’agriculture).
 

Plus d'infos

Voir aussi