(Re)découvrir le chou-fleur

Légume-fleur, appartenant à la famille des brassicacées (celle des choux qui contient 400 variétés), le chou-fleur a plus de 4 000 ans et est originaire du Sud-Est de l’Europe. Il n’a conquis les tables françaises qu’à l’époque de Louis XIV, grâce à la Quintinie, le botaniste du roi. Un légume traditionnel qui sait se réinventer en se pliant à toutes les envies et les arrangements culinaires de ses amateurs.

Le chou-fleur : un amoureux des terres bretonnes

D’Asie Mineure à Chypre, le chou-fleur a beaucoup voyagé, mais il se plaît décidément bien en Bretagne ! Les ¾ de la production nationale sont produits sur le terroir breton, riche de la rencontre entre terre et mer, d’un climat doux, d’un sol rendu plus fertile par les sédiments transportés par les embruns. Les propriétés de ce sol différent entre la côte et l’intérieur des terres et expliquent la première place de la Bretagne comme région légumière française.

Ce terroir est aussi riche d’un savoir faire : dès le lever du jour, les producteurs cueillent à la main les choux-fleurs arrivés à maturité pour qu’ils soient vendus sur les étals ou conditionnés le jour-même. Les producteurs bretons ont été les premiers à s’organiser en coopératives dans les années 60 pour pouvoir vivre de leur production, ce qui aujourd’hui leur permet de travailler ensemble à l’amélioration de la qualité et de la fraîcheur de leurs légumes et de diversifier leur produits.

Du chou-fleur pour toutes les envies !

Car le chou-fleur est multiple et protéiforme : chou-fleur blanc, orange, vert ou violet (sans aucun colorant !), romanesco, mini légume, légume bio, etc. Il peut répondre ainsi aux différentes envies des restaurateurs et des consommateurs. Le grand atout de cette variété, outre le plaisir de redécouvrir un légume qu’on croyait bien connaître, c’est qu’on le trouve tout au long de l’année dans les étals de nos marchés : si la grande saison va de septembre à mai, il existe en fait des choux-fleurs de printemps, d’été, d’automne et d’hiver.

Gratin, velouté, mousse, terrine, mais aussi dip pour un apéro léger et peu calorique : c’est un légume traditionnel mais qui sait se réinventer et se plier de bonne grâce à toutes les envies et les arrangements culinaires de ses amateurs.Aucune raison de ne pas se laisser tenter !

Idée recette: A la place du blé, préparez le chou-fleur cru en couscous ou en taboulé


Voir aussi