La messagerie Mélagri et le système d'information du ministère
21/12/2017
Brigitte Blesson, Jean-Marc Frémont, Jacques Gallon
Le CGAAER a été chargé d'étudier la prévention des usages inappropriés de la messagerie de l'enseignement agricole Mélagri au regard de la politique ministérielle de sécurité des systèmes d'information

Rapport de mission de conseil n° 16062 CGAAER

Septembre 2017

Mots clés : enseignement technique agricole public, messagerie électronique, sécurité des systèmes d'information

Enjeux

Mélagri est la messagerie de la communauté de l’enseignement agricole public. Elle est utilisée par plus de 20 000 personnes. Outre la fonction messagerie, l’outil permet d’accéder à des conférences thématiques, des agendas partagés et des groupes de travail. Il offre également un espace d’échanges nommé « espace libre ».

Depuis 1997, Mélagri a été un outil important de mise en réseau des établissements et des personnels, créant ainsi une identité forte et une dynamique indéniable.

Au-delà de ces apports positifs, des interrogations demeuraient, sur le respect de sa charte d'utilisation, sur la bonne gestion des comptes, notamment lors du départ des agents, sur la pertinence de la conférence « espace libre » et sur la prise en compte de la politique de sécurité des systèmes d'information du ministère mise en œuvre depuis 2007.

Méthodologie

Pour analyser l'organisation, le fonctionnement et l'évolution de la messagerie, la mission a rencontré les acteurs du niveau central, l'opérateur maître d’œuvre AgroSup Dijon et des acteurs de terrain (délégués régionaux aux technologies de l'information et de la communication des DRAAF et agents d'établissements). Elle a également eu des contacts avec le rectorat de Poitiers au titre de l’Éducation nationale pour disposer d'éléments de comparaison. Enfin, elle a rencontré les représentants nationaux des organisations syndicales.

Résumé

Si les circulaires ministérielles de 2007 et 2015 concernant la politique de sécurité des systèmes d'information (PSSI) stipulent bien que cette politique s'applique aux établissements publics d'enseignement agricole, la note de service conjointe SG et DGER, qui devait en préciser les modalités d’adaptation, n'a jamais été publiée. L'absence de cette démarche commune et de cette publication est à l’origine d’une profonde méconnaissance de la PSSI de la part de l'enseignement agricole public et d’un manque de circulation d'informations avec la sous-direction des systèmes d’information et la haute fonctionnaire défense et sécurité.

Par ailleurs, certaines possibilités techniques de l'outil font l'objet d'usages non maîtrisés. Ainsi la conférence « espace libre » permet d'émettre toutes sortes de messages que nombre des interlocuteurs de la mission considèrent comme inappropriés, sans que la volonté d'y remédier soit vraiment affirmée. La charte d'utilisation de Mélagri, très générale, n'a pas évolué depuis 2001 et est insuffisante dans son contenu au regard des pratiques actuelles. Pour finir, aucune procédure n'est établie pour la porter à la connaissance des utilisateurs. Ces éléments traduisent le faible niveau de la gouvernance générale du système.

La mission formule six recommandations portant sur les points les plus critiques du dispositif, notamment la redéfinition et la ré-attribution, au sein de la DGER, de la maîtrise d'ouvrage du domaine Internet incluant la messagerie et la réaffirmation de son usage professionnel, la publication de la note de service conjointe SG-DGER sur l'application à l'enseignement de la PSSI du ministère et la suppression de la conférence « espace libre ».

Il convient également de réécrire la charte d'utilisation de la messagerie en tenant compte de l'évolution du contexte professionnel et d'assurer une formation aux usages de la messagerie pour tous les agents des établissements d'enseignement quel que soit leur rôle.

Enfin, concernant plus particulièrement la gestion des comptes des agents lors du départ en retraite, la mission propose deux options, l'une en référence à la procédure en vigueur au ministère, l'autre à celle mise en œuvre dans des rectorats de l’Éducation nationale.

Au delà, la mission considère que la nécessaire mise à jour technique de l'outil doit être l'occasion d'engager l'ouverture de la communauté de l'enseignement agricole public à un environnement professionnel élargi, de plus en plus en interaction, tout en respectant le cadre de la PSSI.

Télécharger le rapport : Prise en compte de la politique ministérielle de sécurité des systèmes d'information et prévention des usages inappropriés de la messagerie Mélagri (PDF, 1.77 Mo)


S'abonner à La lettre du CGAAER