Consultations citoyennes : ensemble faisons bouger l'Europe !
Crédit ci-après
© Thinkstock
Parce qu'il ne saurait y avoir de démocratie sans dialogue, les consultations citoyennes offrent un cadre privilégié pour s'exprimer, débattre et échanger sur l'avenir de l'Europe. À l'initiative du Président de la République Emmanuel Macron, 500 millions de citoyens européens sont invités à prendre la parole pour partager impressions et propositions sur l'avenir de l’Union européenne…

Du 17 avril à octobre 2018, des débats et des exercices de démocratie participative se dérouleront dans 27 pays européens. L'idée de ces consultations citoyennes est née du constat que bon nombre d’Européens se sentent insuffisamment associés par Bruxelles aux décisions qui les concernent. L'ambition de ce grand débat, qui va durer 6 mois, est de donner la parole aux citoyens.

« Pour trouver la force de refonder notre Europe [...] il faut commencer par un examen critique sans concession de ces dernières années. Ces consultations doivent être le temps durant lequel, partout dans nos pays, nos peuples discuteront de l'Europe dont ils veulent », déclarait Emmanuel Macron à Athènes le 7 septembre 2017.

Les témoignages, les prises de positions ou encore les doléances de tout un chacun serviront à nourrir la réflexion sur la relance du projet européen voulu par le Président de la République.

Quelle méthode pour ces consultations citoyennes ?

  • Comment ? Par le biais de débats ouverts organisés sur l'ensemble du territoire et de consultations en ligne ;
  • Qui ? Que vous aimiez l’Europe, que vous la critiquiez ou qu’elle vous laisse indifférent(e), toutes les contributions seront utiles au débat ;
  • Quoi ? Plusieurs thèmes seront débattus : l’emploi, la sécurité, l'agriculture, le développement durable, la politique de développement, l’immigration ou encore l’unité de l’Europe ;
  • Pour quel résultat ? Une synthèse des différentes propositions devrait être rédigée d’ici la fin de l’année, pour que les dirigeants de l’Union européenne puissent en débattre en décembre 2018, lors du Conseil européen.