Nicolas Chabanne : le collectif au service des producteurs
Crédit ci-après
© Sylvain Tallon / Min.Agri.Fr

Le visage de Nicolas Chabanne commence à être connu… mais pas encore autant que ses trois initiatives emblématiques,
Le Petit Producteur®, Les Gueules Cassées® et C'est qui le patron ?!®, dont le succès dépasse aujourd'hui les frontières de notre pays. Portrait d'un idéaliste sincère qui a foi en l'aventure collective, tout en gardant les pieds sur terre.

À première vue, rien ne prédestinait Nicolas Chabanne à devenir l'une des figures marquantes du mouvement anti-gaspillage français ainsi que le fondateur de la première marque à redonner le pouvoir au consommateur. Cela peut sembler beaucoup pour une seule personne… D'autant plus que ce quadra, aujourd'hui père de 3 enfants, a construit son impressionnant curriculum vitae à l'instinct, presque sans moyens, au fil de ses rencontres et de ses indignations. Car, son moteur à lui, c'est le collectif : « Quand une idée se présente, je fais mon petit sondage autour de moi ; si on est dix à penser la même chose, alors c'est parti ! », dit-il avec enthousiasme. Et, à chaque fois, le succès est au rendez-vous.

Un esprit d'entrepreneur… avec des valeurs

Cet entrepreneur pas comme les autres s'investit dans des projets « qui ont du sens pour la société bien sûr, mais d'abord pour ceux qui y participent ». Avec le premier, Le Petit Producteur®, il prend la défense des petits exploitants en affichant leurs visages sur les emballages des produits afin de recréer du lien avec le consommateur. Avec le suivant, Les Gueules Cassées®, il s'attaque à la lutte contre le gaspillage alimentaire en mettant en place un circuit permettant aux producteurs de vendre leurs produits avec des défauts d'aspect 30% moins chers, plutôt que de les jeter. Enfin, avec C'est qui le patron ?!®, il fait le pari de redonner le pouvoir au consommateur tout en le posant face à ses responsabilités. Et ça marche. En quelques semaines, l'initiative réussit le tour de force de mobiliser des milliers de personnes autour d'une brique de lait équitable. « Un beau pied de nez à cette idée qui laisserait croire que le consommateur ne s'intéresse qu'au prix », résume Nicolas Chabanne. C'est aussi à lui que la fraise de Carpentras doit sa popularité, en 2005, grâce à une opération promotionnelle originale : sa dégustation dans les grandes rédactions parisiennes et les ministères, notamment celui en charge de l'Agriculture, a fait un véritable carton. Avec cette expérience, il avait déjà mesuré à quel point, le fait de recréer du lien entre producteur et consommateur, pouvait donner de la valeur ajoutée à un produit.

Des aventures farouchement collectives

Cet esprit défricheur, Nicolas Chabanne en a respiré le parfum dès son plus jeune âge, à Madagascar, aux côtés de son grand-père, fondateur de la société Codal, qui fut la première à commercialiser le poivre vert. Il en a gardé le goût pour les idées pionnières… et y a ajouté une belle poignée de participatif ! Car s'il fallait trouver un dénominateur commun à ses initiatives, ce serait sans doute leur intérêt collectif fort. « Il s'agit, devant des situations absurdes qui détruisent de la valeur ajoutée, de trouver des solutions », explique-t-il. Et pour cela, Nicolas Chabanne s'appuie sur des partenaires directement concernés par le projet et le relais des réseaux sociaux. « Ils sont la plus belle étude de marché permanente. C'est vraiment le digital qui a permis cette révolution. ». Il se dit également proche des idées de Pierre Rabhi, l'un des précurseurs de l'agro-écologie dans les années 70 et cofondateur du Mouvement Colibris, où le vivre-ensemble et les actions participatives sont centrales. Cette philosophie, il l'applique au quotidien. Là où d'autres auraient peut-être voulu garder la main-mise sur chaque projet, ce philanthrope a toujours fait le choix de les laisser vivre leur propre vie, quitte à ce qu'ils lui échappent... Aussi, pour Nicolas Chabanne, si ses initiatives ont reçu un tel accueil, « c'est d'abord parce qu'elles font écho à une évolution profonde de notre société. Les initiatives citoyennes se multiplient, et c'est une très bonne chose. »

Nicolas Chabanne en 8 dates

1969 Naissance à Moulins (Allier) et enfance à Madagascar
1987 Études de Lettres modernes à la Sorbonne (Paris)
1995-2005 Responsable de communication territoriale (Vaucluse)
1996 Création d'un réseau de stations de lavage solidaire
2005 Promotion de la fraise de Carpentras à Paris
2009 Création de la marque Le Petit Producteur®
2013 Création du collectif Les Gueules Cassées®
2016 Création de la marque C'est qui le patron ?!®