Le plus grand arbre de Paris veille sur le 78 rue de Varenne
Photo du platane orientaliste du jardin de l'hôtel de Villeroy
©Xavier Remongin/Min.agri.fr
Le plus grand arbre de Paris, un platane d’Orient plus que centenaire, veille sur le parc de l’hôtel de Villeroy, siège du ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation. Figure emblématique du jardin, il en est aussi le plus ancien pensionnaire.

30 mètres de haut ! L’imposant platane du jardin de l’hôtel de Villeroy est le plus grand arbre de Paris. Un titre qui suffit a en faire le symbole du jardin du ministère en charge de l’Agriculture, aux yeux de Pierre Saccani, jardinier en charge du parc et des espaces verts. « Le plus impressionnant, c’est de savoir qu’il y a certainement autant de branches visibles que de racines sous terre », ajoute ce dernier. Un arbre profondément enraciné dans le terroir parisien, donc, mais aussi dans l’Histoire du lieu qui l’héberge.

Au-delà de ses dimensions, le platane se distingue en effet par son âge. « À partir des plans du jardin, on peut dire qu’il a certainement été planté en 1880, au plus tard en 1890 », assure Pierre Saccani, même s’il est difficile de connaître précisément la date de la plantation. Elle pourrait en fait dater de la rénovation du jardin, lorsque l’hôtel de Villeroy est définitivement devenu le siège du ministère en charge de l’Agriculture, en novembre 1881.

Le ministre de l’Agriculture de l’époque se nommait alors Paul Devès. Bien d'autres après lui ont marché dans ses pas, puisqu’en 135 ans d’existence, l’arbre a vu se succéder 86 locataires !

À en croire le jardinier qui veille sur lui, ce remarquable exemplaire de platanus orientalis est en parfaite santé et ne demande aucun entretien particulier, si ce n’est un léger élagage tous les 3 ou 4 ans, en fonction de son évolution. Particulièrement sensible au parasite nommé « Tigre du platane », l’essence est souvent menacée mais la situation isolée du géant de la rue de Varenne devrait le prémunir du danger.

À l’abri des parasites et des tempêtes, l’arbre pourrait encore durant de longues années recouvrir de sa ramure les fleurs et buissons alentours. « Il a encore plusieurs siècles devant lui », confirme Pierre Saccani, « d’autant qu’il n’est pas menaçant pour les bâtiments voisins ».

Plus grand arbre de la capitale, ce vénérable platane n’est pas pour autant le doyen, loin s’en faut. Âgé de plus de 400 ans, un robinia pseudoacacia planté en 1601 près des quais de Seine, dans le 5e arrondissement de Paris, résiste encore aux outrages du temps…

Les arbres dans Paris

La ville de Paris gère :

  • 100 000 arbres d'alignement sur les voies publiques parisiennes, essentiellement des platanes, des maronniers, des tilleuls et des sophoras pour un total de 160 essences différentes ;
  • 40 000 arbres dans les 490 parcs, jardins et squares de la ville, essentiellement des tilleuls, les arbres fruitiers à fleurs, les érables et les marronniers pour un total de près de 400 essences différentes ;
  • 300 000 arbres dans les bois de Boulogne et Vincennes sur un total de 1 840 hectares ;
  • 191 arbres remarquables de 52 espèces différentes. Les arbres remarquables sont des arbres vivants exceptionnels par leur âge, leurs dimensions, leurs formes, leur passé ou encore leur légende.

Voir aussi