Analyse socio-économique des politiques phytosanitaires : enjeux et applications - Analyse n°45

Des moyens importants sont mobilisés chaque année par l’État et les professionnels pour lutter contre les organismes nuisibles aux cultures, contribuant ainsi à maintenir les rendements agricoles. Les décisions de politiques phytosanitaires doivent tenir compte des contraintes concernant les fonds publics tout en assurant la meilleure information possible quant aux impacts pour la société et en concourant aux objectifs de réduction énoncés dans le plan Écophyto 2018. L’analyse socio-économique permet d’allouer les moyens pour trouver le niveau de risque acceptable et le niveau de prévention optimale. Le ministère en charge de l’Agriculture a la volonté de déployer ce type d’évaluation en complément du dispositif existant sur l’analyse des risques liés aux stratégies de lutte contre les organismes nuisibles aux cultures commerciales. Une série d’études pilotes a été engagée pour comprendre les atouts et les limites de cet outil d’aide à la décision. Une étude de l’Irstea résumée ici, dans cette série, illustre la complexité de l’évaluation des coûts et bénéfices non marchands dans le cas de l’usage des pesticides en grandes cultures, sans toutefois remettre en question la nécessité d’agir en santé végétale.

Analyse n°45 - Analyse socio-économique des politiques phytosanitaires : enjeux et applications (PDF, 273.74 Ko)

Les notes d’Analyse présentent en quatre pages l’essentiel des réflexions sur un sujet d’actualité relevant des champs d’intervention du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Selon les numéros, elles privilégient une approche prospective, stratégique ou évaluative.